La rumeur court depuis quelque temps, au fait que l’entreprise Solargise ne viendrait plus s’établir à Salaberry-de-Valleyfield. Un projet évalué à plus de 950 M$, qui devait au départ se faire à Montréal.

(Photothèque)

Après avoir parlé avec Monsieur Pierre Langlois, du cabinet de relations publiques National qui représente Solargise, il semble que des précisions doivent être apportées.

Une partie du projet a en effet été abandonnée. Il s’agit d’une usine de fabrication de polysilicium. Une telle usine existait déjà en Idaho. Elle a été fermée avant même de commencer sa production de ce matériau nécessaire à la fabrication de panneaux solaires, puisque le marché du polysilicium avait chuté drastiquement. Solargise America vient de s’en porter acquéreur.

« C’est la partie la moins intéressante du projet, qui a été abandonnée, confie Monsieur Langlois. Une usine de fabrication de polysilicium, c’est plein de tubes extérieurs et des réservoirs apparents, mais il n’y a pas vraiment de structure. »

Usine d’assemblage

En revanche, le projet d’usine d’assemblage va de l’avant comme prévu. L’entreprise et la Ville de Salaberry-de-Valleyfield se rencontrent régulièrement afin de faire progresser le dossier. Déjà, des études de terrain ont été effectuées, afin de s’assurer entre autres de la capacité portante du sol. On sait que la région est située dans une zone où le sol est composé de glaise, ce qui peut nuire à la construction d’un gros bâtiment. Monsieur Langlois estime que la transaction devrait se faire d’ici novembre. On sait déjà que l’entente de la Ville arrivait à échéance le 19 août, mais ce délai sera sans aucun doute prolongé, étant donné que le dossier avance bien.

Ce projet se fera en deux phases. Dans la première phase, il y aurait production de panneaux solaires produisant jusqu’à 200 MWd’électricité. Dans une seconde phase, la production serait étendue à 800 MW. Idaho Power, l’équivalent d’Hydro Québec dans cet état américain, s’est d’ailleurs engagé à acheter ses panneaux solaires chez Solargise Canada, dont l’usine sera à Valleyfield, garantissant des emplois dès la construction terminée.

Usine pilote à Salaberry-de-Valleyfield

Entre temps, une usine pilote de Solargise verra le jour dans les nouveaux locaux de Valdev, situés dans le parc industriel Perron. Ceux-ci seront loués dès avril 2020, et permettront l’assemblage de panneaux solaires produisant 50 MW d’électricité.

Mona Rochon

Mona Rochon

Journaliste

Laisser un commentaire

Publicité
PUBLICITÉ

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!