« Suite à la crise des matières recyclables qui sévit présentement au Québec en raison de la fermeture au cours des derniers mois du marché chinois, la MRC de Beauharnois-Salaberry interpelle le gouvernement du Québec, afin que des solutions urgentes soient apportées afin de maintenir les opérations des centres de tri », a mentionné la préfète de la MRC, madame Maude Laberge.

Ces propos de madame Laberge résument sommairement le contenu d’une résolution adoptée mercredi soir dernier lors de l’assemblée publique mensuelle du Conseil des maires de la MRC.

À l’image des MRC et municipalités du Québec touchées par cette situation, les élus de la MRC de Beauharnois-Salaberry imputent au gouvernement du Québec et à l’ensemble des acteurs concernés par cette filière de l’industrie du recyclage la responsabilité de trouver rapidement des solutions viables et pérennes pour l’avenir.

Photothèque

« Il n’appartient pas aux MRC et aux municipalités de transposer sur les finances municipales et sur leurs contribuables le fardeau de la crise du marché mondial du recyclage, au moment où les opérateurs de centres de tri branlent le spectre de la réouverture des contrats à la hausse ou carrément l’interruption de service. Des mesures d’aide financière adéquates doivent être mises en place rapidement par le gouvernement pour nous permettre de sortir de cette impasse », d’ajouter madame Laberge.

Pour les maires et mairesses de la MRC de Beauharnois-Salaberry, il importe de maintenir la confiance et la participation des citoyens dans ce service de récupération, instauré sur son territoire il y a de cela déjà 25 ans, et faire en sorte qu’on puisse toujours aspirer atteindre les cibles figurant à la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles et au Plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 de la MRC.

D’ailleurs, le service de l’environnement de la MRC tient à aviser les citoyens que les matières recyclables du territoire de la MRC sont toujours acheminées au centre de tri de la Compagnie de Recyclage de papier MD Inc. à Châteauguay. Les matières recyclables issues de la collecte sélective sont toujours vendues sur le marché des matières recyclables à travers le monde. Bien que certaines matières se soient accumulées, aucune matière visée par la collecte sélective n’est actuellement acheminée à l’enfouissement. « Voilà pourquoi nous les invitons à poursuivre leurs bonnes habitudes de recyclage et à continuer de mettre leurs bacs bleus en bordure de rue », de conclure madame Laberge.

Mona Rochon

Mona Rochon

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!