Le gouvernement du Québec a annoncé deux mesures en habitation visant à aider les personnes affectées par les conséquences de la pandémie de la COVID-19.

En premier lieu, la Société d’habitation du Québec (SHQ) offre aux locataires dont les revenus sont diminués en raison de la pandémie un prêt sans intérêt de 1 500 $ correspondant à deux mois de loyer. La demande doit être faite d’ici le 15 juillet 2020. Le prêt est remboursable d’ici le 1er août 2021, et ce, sans intérêt.

 

Pour se prévaloir du prêt, le locataire devra remplir un formulaire qui sera accessible sous peu par l’entremise du site Internet de la SHQ. Cette aide financière sera versée directement au propriétaire. Cette aide permettra de répondre aux enjeux de liquidités auxquels certains locataires pourraient faire face malgré l’aide financière offerte par le gouvernement fédéral.

 

Mesure d’hébergement temporaire


Par ailleurs, le gouvernement veillera aussi à épauler les Québécois qui voient leur projet d’emménagement dans leur résidence principale, incluant un logement, reporté en raison de la COVID-19.

Pour ce qui est de la résidence principale, celle-ci doit avoir été mise en chantier avant le 25 mars 2020 en prévision d’une livraison entre le 1er avril 2020 et le 31 août 2020 inclusivement et qui ne pourra avoir lieu dans cet intervalle compte tenu des circonstances. Les résidences suivantes sont incluses :

  • un futur logement neuf ou une future propriété résidentielle neuve (exemples : maison, condo);
  • Une propriété résidentielle ou un logement rénové de façon majeure ayant nécessité une relocalisation.

La mesure s’appliquera aussi pour les ménages qui ne pourront, à cause des circonstances liées au COVID-19 :

  • prendre possession de leur résidence principale;
  • emménager dans leur future propriété résidentielle ou dans leur futur logement.

Les personnes admissibles recevront une somme maximale de 2 000 $ par mois pour une période d’au plus deux mois. Cette somme leur sera remise sous forme de remboursement pour des frais d’hébergement temporaire.

De plus, une aide financière maximale de 1 000 $ sera aussi prévue pour couvrir les frais d’entreposage et de déménagement de ces ménages.

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire