De Vaudreuil-Dorion à la France pour boxer | VIVA MÉDIA Skip to main content

Noam Hans s’apprête à vivre une expérience incroyable. L’adolescent de 16 ans de Vaudreuil-Dorion participera au Championnat de France en boxe olympique qui se déroulera dès le 26 mars prochain et dont le coup d’envoi sera donné à Bordeaux.

L’adolescent Noam Hans retient l’attention dans le monde de la boxe. (Photothèque)

La participation de Noam Hans à cette compétition nationale n’est pas le fruit du hasard. En plus d’avoir le talent pour participer à ce genre d’événement, Noam a la citoyenneté française.

« Nous sommes des résidents permanents au Canada, informe Pascal Hans, le père de Noam. Nous n’avons pas encore le statut de citoyen canadien. C’est pourquoi il est en droit de participer au Championnat de France. »

Il cumule les honneurs

La fiche de Noam est spectaculaire. En 26 combats chez les amateurs, il compte 25 victoires. Il cumule les honneurs. Il a remporté une fois les gants de bronze, une fois les gants d’argent, deux fois les gants dorés et il est monté sur la plus haute marche du podium à chacune des compétitions auxquelles il a participé.

« En ce moment, le Championnat canadien de boxe est annulé et nous sommes tous sans nouvelle, explique Pascal Hans. Devant cette situation et le manque de communication avec la fédération, nous avons fait une demande pour désinscrire Noam de la Fédération québécoise de boxe olympique. La France refusait que Noam participe à son championnat s’il détenait une licence dans un pays étranger. Effectivement, cela n’a pas été simple. Boxe Québec a peur de perdre ses athlètes. Or, il n’y a rien d’organisé ici en ce moment alors que Noam avait la possibilité de participer au Championnat de France. Nous avons donc saisi l’occasion. »

Un style différent

Bien qu’il soit talentueux, Noam Hans se retrouvera en terrain hostile au Championnat de France. Le style de boxe olympique pratiqué dans ce coin de l’Europe est bien différent que celui en Amérique du Nord. « Les boxeurs européens sont plus grands, plus vites et plus techniques. Nous sommes conscients que c’est un risque pour Noam. Pour donner une idée, il y a déjà 10 adversaires d’inscrits dans sa catégorie. »

S’entraîner en France

Un athlète de haut niveau s’entraine quotidiennement. Noam Hans ne fait pas exception à cette règle. Étudiant en secondaire 4, il fréquente le Collège Édouard-Montpetit dans le programme Sports-Étude concentration boxe. « L’aventure de Noam est particulière. En France, il n’aura pas son entraîneur habituel. De plus, même si je suis accrédité par Boxe Québec, je ne pourrai pas être dans son coin. Nous avons fait une entente avec Toni Salvator du Club de Boxe COMA. C’est lui qui sera dans le coin de Noam au Championnat de France. Faire voyager son entraîneur occasionnait d’autres frais. »

Boxe professionnelle

Comme il dispose d’un immense talent, Noam Hans rêve parfois d’une carrière chez les professionnels. Cependant, cette possibilité est encore loin, même s’il pourrait faire le saut dès l’âge de 18 ans et que certains promoteurs ont commencé à faire des approches.

« Noam sait très bien que son cheminement à la boxe passe par la réussite scolaire. Il excelle autant à l’école qu’à la boxe et il est conscient qu’il est primordial de prioriser les études. De plus, son rêve est de participer aux Jeux olympiques pour le Canada en 2028. À ce moment, il sera âgé de 22 ans. »

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

Publicité
PUBLICITÉ

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!