Né en 1878 à Vaudreuil, Lionel Groulx a toujours voué un amour indélébile à sa région. D’ailleurs, c’est dans cette maison si chère à son coeur qu’il s’est éteint en 1967. Pour plusieurs, dont le professeur Norman Cornet spécialiste en histoire des religions et le premier à avoir complété une thèse doctorale sur la théologie, Lionel Groulx et Vaudreuil-Dorion sont indissociables.

La famille Groulx-Émond sur le perron de la façade de la maison des Chenaux. À l’arrière de gauche à droite : Onésisme Boyer, Guillaume Émond, Philomène-Salomé Pilon et Lionnel Groulx; première rangée assise à gauche, Albert Groulx et à ses côtés son demi-frère Honorius Émond. @Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Fonds Lionel-Groulx.

Multidisciplinaire, Lionnel Groulx était beaucoup plus qu’un prêtre catholique. En effet, il était professeur, historien, intellectuel nationaliste, écrivain et conférencier. « Lionel Groulx était prolifique. Il s’agit d’un des plus grands écrivains dans l’histoire du Canada, que ce soit en anglais ou en français. Il a écrit plus de 33 livres, c’est exceptionnel et cela ne compte pas les 400 articles écrits pour les revues scientifiques. Il était un écrivain dans tous les genres littéraires et souvent, en rapport avec sa maison familiale, la région de Vaudreuil-Dorion. C’était sa source d’inspiration, et ce jusqu’à son dernier souffle. Nous parlons ici d’un patrimoine qui n’a pas de prix. Il est un des fondateurs de l’histoire du Canada. Il est un pionnier de l’historiographie », a mentionné Monsieur Cornett. Également, l’homme qui a passé une décennie a étudié les recherches et les œuvres de Groulx souligne que ce dernier est non seulement un personnage important pour la région, mais également pour l’ensemble du pays.

 

 

Histoire vivante

La conservation de la maison ancestrale et familiale dans laquelle est né et s’est éteint Lionel Groulx est une fois de plus menacée. Selon le professeur Cornett, il est impensable qu’elle soit sacrifiée au profit de la croissance de la Municipalité. « Je suis très conscient que Vaudreuil-Dorion accuse actuellement un taux de croissance très enviable. Je sais à quel point les terrains prennent de la valeur, mais cette maison est l’héritage qu’il a confié au sein de la communauté. Cette maison est le point de repère de l’existence de Lionnel Groulx. Elle était son oasis. Lorsqu’il est devenu un des plus grands intellectuels du pays, il rentrait chez lui et c’est là qu’il a écrit le brouillon de la plupart de ses livres et effectué ses recherches ».

 

Monsieur Cornett souligne que la maison de Lionnel Groulx représente une occasion unique d’enseigner l’histoire vivante aux étudiants fréquentant les écoles de la région. « Vous avez toutes ces écoles, quelle occasion en or de connaitre l’histoire par ce joyau, par ce patrimoine inestimable qui est là chez vous. Lionnel Groulx est le fils de Vaudreuil le plus connu sur la scène internationale. Le grand public doit avoir accès à l’histoire de cette maison », a insisté le spécialiste de Groulx.

 

Selon le professeur Cornett, la préservation du site serait certainement possible grâce à alliance entre la Municipalité de Vaudreuil-Dorion, la MRC de Vaudreuil-Soulanges, le Gouvernement du Québec et le Gouvernement du Canada. Il souligne qu’un partenariat privé-public ou la mise sur pied d’un organisme à but non lucratif seraient d’autres avenues à envisager.

 

Rappelons que Lionel Groulx est un des piliers de l’histoire de la Municipalité. Grâce à lui, elle a rayonné sur le plan national et même international. De son vivant, il a honoré et partagé le respect et l’amour qu’il lui portait. Il en a fait sa muse. Pour le professeur, il est impensable de ne pas honorer son œuvre, de ne pas souligner le rôle important qu’il a joué sur tous les niveaux et de ne pas se souvenir de l’homme qu’il était. Il en va de notre devoir de mémoire.

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire