Des parents d’enfant handicapés blâment sévèrement la Coalition avenir Québec. La promesse faite par François Legault, lors du dévoilement de la candidature de Marilyne Picard, de bonifier de 22 millions de dollars l’aide accordée pour prendre soin de leurs enfants lourdement handicapés ne figure pas dans le budget.

Lors de la dernière campagne électorale, François Legault a promis une somme additionnelle de 22 millions de dollars pour les parents d’enfants lourdement handicapés alors qu’il était en présence de Marilyne Picard. (Photo Facebook Marilyne Picard)

Anouk Lanouette-Turgeon, coresponsable de l’organisme Parents jusqu’au bout, se dit plus que déçue. Surtout que le gouvernement avait jugé bon d’inviter des gens touchés par la situation à l’Assemblée nationale dans le cadre du dépôt du budget.

« Le premier ministre semblait convaincu que la promesse était dans le budget, explique Mme Lanouette-Turgeon. Il a rencontré une porte-parole d’un organisme pour lui demander si elle était satisfaite. Nous sommes sous le choc. Nous ne comprenons pas. »

Anouk Lanouette-Turgeon indique qu’une conférence téléphonique a eu lieu entre le Directeur de cabinet du ministre de la Famille Jonathan Valois et Nathalie Richard de l’organisme l’Étoile de Pacho. « Il a confirmé à ma collègue que François Legault ne savait pas que notre demande et qui est également sa promesse, ne figurait pas dans le budget. Le gouvernement a maintenu pratiquement tous ses engagements, mais il nous a mis de côté. »

Marilyn Picard

Fait intéressant, la députée de Soulanges, Marilyne Picard, qui est également cofondatrice de l’organisme Parent jusqu’au bout, affirmait qu’elle comptait défendre les dossiers reliés aux familles et à l’éducation lors de la campagne électorale. Toutefois, les organismes semblent désormais se questionner. Surtout que Mme Picard demeure silencieuse.

« Elle a fait le saut en politique pour faire avancer la cause, dit Anouk Lanouette-Turgeon. C’était son cheval de bataille. C’est grâce à elle que François Legault a pris cet engagement en campagne électorale. Elle a entendu la promesse comme tout le monde. Présentement, la CAQ rit de nous. J’ai vraiment l’impression que nous nous sommes fait avoir. »

Où mettre l’argent

Pour la députée de Soulanges, Marilyne Picard, il est primordial de dire que le gouvernement n’a pas oublié les associations de parents. « L’argent promis est là, assure la députée Picard. Cependant, nous n’arrivions pas à trouver un programme où mettre la somme. C’est une grosse problématique, car il y a plusieurs ministères d’impliqués. »

Marilyne Picard dit qu’elle travaille sur l’avancement de ce dossier de façon significative depuis son arrivée en politique. « C’est un engagement que le gouvernement a bien l’intention de respecter, dit-elle.  Je me suis fait confirmer que je ne devais pas m’inquiéter. Que c’était une question de temps. Le gouvernement souhaite mieux cibler les besoins. »

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!