Ça y est! je pense que tous s’y attendaient et que personne n’est vraiment tombé des nues à l’annonce du port du masque obligatoire… Ben oui, on l’a pas mal tous vu venir… Mais il y a une chose que j’ai de la misère à m’expliquer : pourquoi rendre le port du masque OBLIGATOIRE (dans les lieux publics fermés) dans X jours??? On est en pandémie ou on ne l’est pas? C’est urgent de ralentir la propagation du virus ou pas???? Suis-je la seule ou me semble que si on est encore en crise, on annonce une mesure et on l’applique là et maintenant pour obtenir les effets escomptés le plus rapidement possible?

Marie-Andrée Prévost

Personnellement, et je sais que je ne suis pas la seule, les décisions à échéance reportée questionnent la justesse des décisions prises par le gouvernement. Pardonnez-moi la comparaison imagée, mais c’est comme si je disais à mes filles ou mes amis : « Vous savez, si vous avez des relations sexuelles non protégées avec quelqu’un vous risquez d’être infecté par le VIH ou d’autres maladies potentiellement mortelles… alors vous devrez OBLIGATOIREMENT vous protéger à partir du 1er août, mais d’ici là, faites comme vous voulez!!! » J’imagine très bien leurs têtes à me regarder et me dire : « Tu nous niaises? Pas de danger possible jusqu’au 1er août? » Imaginez ensuite l’absurdité… pour chacune des relations sexuelles, les hôteliers et aubergistes cogneraient à votre porte pour vérifier si vous faites ce qu’il faut. J’imagine très mal, Mme Gallant de l’Auberge des Gallant, faire une ronde de vérification! LOL

Complètement absurde et tiré par les cheveux, j’en conviens… Mais c’est exactement ce que le gouvernement demande aux commerçants et entrepreneurs!!! On nous demande de jouer à la police avec les clients qui pour plusieurs, se sont faits plus rares dans les derniers mois. On nous demande de s’obstiner, on nous demande d’exercer un contrôle sur les clients, on nous demande de faire respecter LA RÈGLE gouvernementale sous peine d’amende démesurée et salée!!! M. Legault, les foules ne sont pas dans les commerces locaux. Ne pensez-vous pas que les commerçants souffrent déjà assez ainsi? Au-delà du débat pour ou contre le port du masque, M. Legault, je tiens à ce que vous sachiez que nous ne sommes pas policiers. Oui, nous avons une responsabilité, mais est-ce à nous vraiment de faire appliquer votre loi? Je vous le répète, après les difficiles derniers mois, les commerçants n’ont pas les compétences, l’énergie ou même les ressources pour faire de la coercition… et gérer la chicane.

Marie-Andrée Prévost
Propriétaire éditrice
maprevost@viva-media.ca

VIVA média

VIVA média

Entreprise de presse et de communication

Laisser un commentaire