Les Libéraux s’engagent à protéger la richesse écologique du mont Rigaud | VIVA MÉDIA Skip to main content

Rigaud – Les élections générales sont sur le point d’être déclenchées au Québec et avant même que la campagne électorale ne soit lancée officiellement, des interventions politiques se font dans la région du Suroît.

Le Parti libéral du Québec s’est engagé notamment à protéger la richesse écologique du mont Rigaud et le PLQ promet également de préserver l’eau souterraine de la région. De plus, les candidates libérales des comtés de Vaudreuil et de Soulanges appuient la MRC de Vaudreuil-Soulanges dans son objectif de créer un projet de conservation du massif du mont Rigaud.

« La décision du gouvernement de la CAQ de ne pas interdire les activités minières au mont Rigaud et de ne pas protéger l’eau souterraine pourrait avoir des impacts pour plus de 96 000 citoyens dans 18 des 23 municipalités de la MRC de Vaudreuil-Soulanges », affirme la députée de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols. « Cela démontre une nouvelle fois le manque de vision environnementale de la CAQ puisque cette décision met en péril un pôle récréotouristique majeur de la région », ajoute la députée libérale.

Selon Mme Nichols, la santé des citoyens qui y puisent leur eau potable et la qualité des récoltes des agriculteurs seraient à risque si la nappe phréatique venait à être contaminée. « Je suis abasourdie par cette annonce. Depuis 2019, nous ne cessons d’avertir le gouvernement des dangers de telles activités minières. J’ai moi-même remis la résolution de la MRC en main propre au ministre Julen parce qu’il décline toutes les demandes de rencontre. Les citoyens méritent mieux », insiste la députée de Vaudreuil.

La candidate libérale dans la circonscription de Soulanges, Catherine St-Amour, ne comprend pas la décision du gouvernement dans ce dossier. Elle déplore que les élus municipaux réclament une chose alors que le gouvernement autorise le contraire.

« Cette situation met en évidence leur manque d’écoute concernant les enjeux locaux. Cette décision pourrait entraîner des conséquences dévastatrices pour les résidents et les agriculteurs. Pendant ce temps, où était la députée pour défendre ses citoyens? », a exprimé Catherine St-Amour.

« Les résidents de Soulanges pourront manifester leur désaccord le 3 octobre prochain », de signifier la candidate libérale. « Tous les élus municipaux ont été très clairs en s’opposant à cette mesure. Le Parti libéral du Québec sera toujours derrière eux pour les soutenir », conclut Catherine St-Amour.

La décision du gouvernement caquiste de ne pas interdire les activités minières au Mont Rigaud mettrait en péril la richesse écologique du massif et la qualité de l’eau souterraine de la région, selon le PLQ.

(Photothèque)

Denis Bourbonnais

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!