Antoine Briancourt est un billettophiliste possédant des connaissances aussi impressionnantes que sa collection.

Crédit photo : Mélanie Calvé

Le jeune campivallensien est arrivé à nos bureaux en tenant fermement un coffre dans lequel il avait placé un échantillon de sa précieuse collection. En nous installant pour l’entrevue, sa nervosité était palpable. Pourtant, il a suffi de lui demander comment est née cette passion pour l’argent du Canada pour le voir s’animer d’un enthousiasme évident.

 

« Le début de ma passion remonte à mes 11 ou 12 ans. Ma mère m’a offert des pièces de monnaie. Peu de temps, après, mon cousin est arrivé chez moi avec un billet d’un dollar 1979. Je n’en revenais pas, c’était la plus belle chose que j’avais vue de ma vie. Je me suis dit qu’il m’en fallait, que je devais tout savoir sur le sujet. Je ne connaissais rien. Je trempais même mes billets dans du vinaigre pour les rendre plus beaux, ce qu’il ne faut jamais faire. Ensuite, je suis tombé par hasard sur le site Numicanda où j’ai découvert tous les billets qui ont existé au Canada. J’ai commencé à travailler très jeune et j’ai investi mon argent en achetant de l’argent », raconte le jeune billettophiliste.

 

Modeste, il raconte qu’il passe d’innombrables heures à se documenter, à enrichir ses connaissances et à bonifier sa collection qui vaut selon lui près de 15 000$ pour un investissement approximatif de 8000$. La majorité de ses billets ont une valeur au détail entre 600 et 1000$. Le collecteur souligne qu’il n’hésite jamais à revendre ses billets afin d’en acquérir des plus rares.

 

Bien que ses billets ne soient pas conservés dans un coffre à la banque, le jeune homme confie qu’ils sont précieusement protégés tant du vol que du feu.

 

Quelques conseils pour les débutants

Le collectionneur averti conseille, à ceux qui désirent évaluer eux-mêmes leurs billets, de consulter le site internet de Numicada. Il précise que bien que le site ne possède pas les renseignements sur tous les billets en circulation, il constitue une excellente base. Pour sa part, il raconte avoir acquis ses premiers billets sur eBay. Il précise n’avoir jamais reçu de faux billet, mais qu’il faut tout de même être vigilant puisque la qualité des photos n’est pas garante de l’état des billets.

 

Il offre gratuitement son expertise

Le jeune homme offre à ceux qui possèdent des billets de les évaluer gratuitement selon ses connaissances. « Je ne veux pas que personne ne se fasse avoir. Si le billet vaut 1000$, je veux que la personne le sache. Il est important que les gens connaissent la valeur exacte de leurs billets. Ensuite, s’ils veulent les vendre, ils pourront le faire en pleine connaissance de cause. Ce que j’y gagne? J’adore pouvoir voir de mes yeux des billets que je n’ai jamais vus. J’aime aussi faire les recherches pour bien renseigner les gens. J’aime aussi penser que je suis celui qui apprend aux gens la valeur de ce qu’ils possèdent », explique le jeune collectionneur.

 

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

2 Commentaires

  • Avatar Diane lejeune dit :

    Bonjour
    Je suis très heureuse de voir ton passage sur Facebook.. c’est très intéressant ton histoire.
    Ma mère a de la vielle monnaie et des vieux billets elle aimerais bien savoir la valeur de son trésor.. peu tu l’aider?

Laisser un commentaire