Claude DeBellefeuille, députée de Salaberry-Suroît, a dressé le bilan de la session parlementaire lors d’une rencontre avec les médias locaux. Elle se dit fière de son équipe de travail et des gains que son parti a faits à la Chambre des Communes.

Crédit photo : Mathis Denis

Mme DeBellefeuille indique que sa circonscription a eu droit à plusieurs sommes d’argent du gouvernement fédéral. Au total, 1,6 million a été donné pour le programme Emplois d’été pour les jeunes de 15 à 30 ans. Elle souligne aussi l’investissement majeur de 2,5 millions pour les infrastructures récréatives et sportives de la région. Elle croit que l’aide d’urgence de 50 000 $ pour les légions de sa circonscription a aidé les vétérans dans ces temps de crise.

« C’est le résultat d’une année bien occupée durant laquelle nous avons vu se concrétiser des ententes entre le Gouvernement du Québec et celui d’Ottawa, en matière de logement social et d’Internet haute vitesse par exemple, explique la députée. Il ne faut pas sous-estimer tous les efforts et la pression politique exercée par plusieurs intervenants, dont le Bloc Québécois, pour que l’expertise québécoise puisse gérer sa propre part du gâteau. Des projets essentiels iront de l’avant dans le comté. Les besoins sont là et je me suis assurée de les faire connaître. »

 

À la chambre

La députée de Salaberry-Suroît s’est dite fière de son travail et celui du Bloc Québécois au Parlement canadien. La question de la protection du français est revenue à l’ordre du jour politique grâce à l’insistance de ses collègues bloquistes. Elle rappelle que le Parlement a reconnu que le Québec pouvait s’inscrire dans la Constitution comme nation francophone, puis a voté en faveur de l’application de la Charte de la langue française aux entreprises sous juridiction fédérale.

Le dossier d’Internet haute vitesse a aussi été réglé. Le Bloc a fait pression avec Québec pour que l’attribution des contrats d’installation soit faite par le gouvernement provincial. Elle indique que c’est Vidéotron qui a le contrat dans Beauharnois-Salaberry ainsi que dans le Haut-Saint-Laurent et Cogeco est responsable de la région de Soulanges. La députée DeBellefeuille sait que les travaux doivent se terminer à la fin de 2022 et veillera à ce qu’il n’y est pas de retard.

« L’été est arrivé, on se déconfine : comme on dit au Bloc Québécois, on passe en zone bleue. Au plaisir de se voir, de se saluer, de se croiser : bref, de se retrouver! Bon été! »

Laisser un commentaire