Depuis un certain temps, le Centre de Santé et de Services sociaux de la Montérégie Ouest retient l’attention. Le climat de travail, la pénurie de main-d’œuvre et des coupures dans l’offre de service sont des éléments dont les travailleurs dénonçaient et ce depuis plusieurs mois. Voilà que les appels semblent avoir été entendus puisque le ministre de la Santé, Christian Dubé annonce le départ d’Yves Masse à titre de directeur général.

Yves Masse, ancien directeur général du CISSSMO. (Photothèque)

Le ministre Dubé annonce la nomination, par le gouvernement du Québec, de Lise Verreault à titre de présidente-directrice générale (PDG) par intérim du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSS). Madame Verreault vient remplacer, dès maintenant, Yves Masse dans cette fonction.

Mme Verreault aura pour mandat de mettre en place un plan visant à assurer le maintien des services dans la région dans le contexte des enjeux présents, notamment en ce qui concerne les infrastructures, la pénurie de main-d’œuvre et la pandémie, qui vient rendre la situation plus difficile.

Une bonne expérience

Titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires de l’Université du Québec à Rimouski, d’un certificat en gestion des services de santé de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en gestion et développement des organisations de l’Université Laval, madame Verreault possède une longue feuille de route en tant qu’administratrice, notamment au sein du réseau de la santé et des services sociaux, de 1996 à 2007. Elle passe ensuite du côté du ministère de la Santé et des Services sociaux, où elle occupera divers postes de haute gestion, dont celui de sous-ministre, de 2013 à 2014, avant d’occuper des fonctions similaires dans d’autres ministères. Depuis 2016, elle est administratrice pour différentes sociétés.

« Madame Verreault, avec sa grande expérience des enjeux organisationnels dans le domaine de la santé, est la candidate tout indiquée pour occuper ce poste stratégique, le temps de résoudre certains enjeux de gestion au sein du CISSS. Je tiens également à saluer monsieur Masse pour sa contribution à l’établissement au cours des dernières années, notamment dans le cadre du projet du nouvel hôpital de Vaudreuil, un projet phare pour la région et les usagers du CISSS », souligne Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Invitée à commenter la situation, la présidente du Syndicat des professionnelles en soins de la Montérégie-Ouest (fiqspsmo), Mélanie Gignac se dit surprise. D’ailleurs, Mme Gignac a appris la nouvelle par VIVA-MÉDIA. « Je suis abasourdie, dit Mme Gignac. Il y a quelques heures, j’étais assise avec l’employeur et nous ne le savions pas. »

Mme Gignac confirme qu’il ne sera pas facile pour la nouvelle directrice de replacer la situation. La problématique du manque de personnel est réelle. « C’est beau de vouloir redresser la situation, mais ça va prendre du monde. »

Dans un autre ordre d’idée, la présidente de la fiqspsmo indique avoir eu une rencontre, il y a quelques jours, avec une firme externe afin de dresser la liste des problématiques au CISSSMO. « J’ai été franche et j’ai dit la vérité », conclut la présidente syndicale.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire