Inauguration de l'édifice La Centrale | VIVA MÉDIA Skip to main content

Le soleil était au rendez-vous à Beauharnois pour la cérémonie d’inauguration de la première phase du projet commercial Espace 30 qui s’est tenue le 31 mai dernier. Tous les acteurs du projet étaient présents pour l’ouverture officielle du complexe de bureaux d’affaires La Centrale, notamment les membres du consortium formé du Groupe Custeau Immobilier, du Groupe Lagacé Immobilier et du Fonds immobilier de solidarité FTQ. Le projet Espace 30, future halteroutière multiservice, comprendra plusieurs commerces et services visant particulièrement les voyageurs de l’autoroute 30 ainsi que les usagers et travailleurs du nouveau parc industriel de Beauharnois.

L’édifice La Centrale héberge déjà deux occupants: le bureau d’architectes Massicotte Dignard Taillefer Patenaude atelier d’architecture Inc. ainsi que Financement Agricole Canada (FAC), qui a d’ailleurs profité de l’occasion pour inaugurer officiellement son nouveau bureau régional. “Nous avons choisi le site Espace 30 car nous voyons là une belle opportunité de mieux servir les clients de l’ensemble de la Montérégie ouest.”, a souligné Alain Beaudry, directeur régional de l’ouest du Québec chez Financement Agricole Canada lors de l’inauguration.

L’emplacement en bordure de l’autoroute 30 et à proximité des autoroutes 15, 20 et 40 offre en effet aux nouveaux et futurs occupants une position stratégique. Le maire de Beauharnois, Bruno Tremblay, se réjouit devant toutes les possibilités qu’offre ce nouveau pôle commercial, notamment au niveau de la création d’emploi. “En acquérant les terrains d’Hydro-Québec situés en zone industrielle, la ville de Beauharnois s’est assuré de maximiser leur utilisation en fonction de leur vocation. Ces terrains offrent un potentiel unique pour les investisseurs et laissent entrevoir des perspectives d’emploi des plus intéressantes pour la région”, a-t-il mentionné.

Rappelons que les coûts totaux estimés pour ce projet sont de 55 000 000$ pour les constructions et de 4 000 000$ pour les infrastructures. Plus de 400 emplois seront ainsi générés, de façon directe ou indirecte. L’échéancier de réalisation des constructions se situe entre 3 et 7 ans, ce qui inclut non seulement les bâtiments mais également des rues, des réseaux pédestres et de la plantation abondante.

Eve-Emmanuelle Céré

Collaboration spéciale

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!