Le jeudi 20 juin 2019 s’entamait la 18e édition du triathlon pour l’école primaire Sainte-Madeleine de Vaudreuil-Dorion. Malgré la pluie, les jeunes ont démontré du courage, de la persévérance et surtout de la détermination.

La fierté était aux visages de ces nombreux jeunes qui à tour de rôle se mobilisaient dans les épreuves de nage, de vélo et de course à pied. Malgré la pluie, les participants étaient tout aussi nombreux que les spectateurs.

Cela peut sembler banal, mais il s’agit d’un événement qui demande une grande organisation, une collaboration exceptionnelle des parents et enseignants, un comité organisateur assidu et surtout des mois de préparation, d’entraînement et d’enseignement afin de valoriser la persévérance, la santé et le mieux-être.

Chaque année, la ville de Vaudreuil-Dorion collabore à la réussite de l’événement en permettant la fermeture partielle de certaines rues et aussi en assurant la sécurité des enfants et nombreux sont les parents qui prennent congé pour être présents et aider de différentes façons.

« Notre but est de prôner un mode de vie sain et actif ainsi que la persévérance et l’esprit d’équipe, affirme Anne Richard, enseignante et membre du comité organisateur. Pour les élèves, il s’agit de beaucoup d’entraînement le mois précédent les événements. Nous avions remis des plans de mise en forme aux élèves afin qu’ils puissent s’entraîner tous les jours à la maison. Bref, c’est une très belle collaboration parents/enseignants et un bel esprit de communauté. »

Pour l’école Sainte-Madeleine, au cœur de ses activités, il s’agit de favoriser les valeurs du vivre en santé. Pour en arriver au triathlon, il s’agit de mois d’entraînement et de façon particulière le mois avant l’événement. Voulant s’assurer de la participation des tous les élèves, ils ont tout mis en place pour y arriver. Ainsi, certains ont bénéficié de cours de natation ou encore de cours de vélo, outre les temps d’entraînement en commun à l’école.

« Nous avons espoir que cela porte fruit dans le futur, conclut Mme Richard. Chaque année nous proposons des modèles, des anciens élèves qui font toujours des triathlons, afin de démontrer les bienfaits de la persévérance et de la détermination. Certains partent de loin pour en arriver à faire le triathlon et nous sommes fiers d’eux. »

Nicola Di Narzo

Nicola Di Narzo

Journaliste

Un commentaire

  • Avatar Sophie Guay dit :

    Il serait intéressant de faire un article sur tous les duathlons/triathlons de la région qui ont vu le jour grâce au bel exemple de celui de l’école Ste-Madeleine… jute une idée! Plus de 5-6 autres écoles font vivre cette belle journée à leurs élèves!

Laisser un commentaire