Interrogée au sujet de secteurs considérés à risque pour les piétons et cyclistes, L’Île-Perrot cible d’emblée le boulevard Perrot, qui, faute d’espace, ne peut être bonifiée d’une piste cyclable.

Les citoyens qui souhaitent emprunter cette voie doivent donc se tourner vers d’autres options, soit les quartiers résidentiels. Toutefois, un secteur sème l’inquiétude chez les citoyens: le secteur commercial du boulevard Don-Quichotte. Plus précisément, on a signalé à maintes reprises les dangers qui guettent les résidents du complexe Lilo, qui doivent traverser les quatre voies en un temps record pour se rendre aux restaurants et à l’épicerie. Les cyclistes qui empruntent ce segment du boulevard sont également exposés à des risques d’accidents. Or, si la Ville se démontre compréhensive vis-à-vis cette situation, elle confie cependant que cette artère principale, une route collectrice (le tronçon entre l’autoroute du Souvenir et le boulevard Perrot) appartient au Ministère des Transports, ce qui ne lui laisse aucune marge de manœuvre pour sécuriser les lieux davantage.

Ainsi, le dossier est entre les mains du gouvernement, qui analyse et répond aux plaintes des citoyens.

Myriam Delisle

Myriam Delisle

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!