Lors d’une catastrophe naturelle comme c’est le cas présentement avec les inondations, la présence de bénévoles sur le terrain est primordiale. Pierre-Paul Despatie fait partie de ses gens pour qui l’implication est au sommet des priorités.

Pierre-Paul Despatie compte s’impliquer tant et aussi longtemps que la situation ne sera pas chose du passé. (Photo Steve Sauvé)

Le résident de Saint-Lazare a répondu présent lorsque la présence de bénévoles sur le terrain a été faite. L’ancien militaire de 44 ans se dit toujours prêt à servir.

« Je me suis impliqué lors du verglas en 1998, mentionne M. Despatie. J’étais aussi là pour les inondations de 2017 et je suis encore présent cette année. Je serai là tant que l’on aura besoin de moi. C’est mon devoir. »

En 2017, Pierre-Paul Despatie a posé un geste qui mérite d’être souligné. « Il y avait une maison de complètement isolée, explique M. Despatie. Malgré le fait que j’avais de l’eau jusqu’à la taille, j’ai été porté 150 poches de sable aux résidents. Sans cette intervention, l’eau aurait atteint la maison. Je ne vois pas ce geste comme en étant un héroïque. Je ressens beaucoup d’émotions lorsque je parviens à faire la différence. »

Régulièrement, les gens décident de s’impliquer dans leur municipalité. Ce n’est vraiment pas le cas pour notre bénévole en or. « Je vais là où il y a des besoins. Me déplacer pour m’impliquer dans la collectivité, ça ne me dérange pas. »

M. Despatie déplore que les gens ne soient pas suffisamment informés lorsque vient le temps de construire une digue. Il se fait un devoir d’expliquer aux gens comment bien ériger un barrage pour contrer la crue des eaux. « Il devrait y avoir de l’information dans les points de remplissage de sacs de sable, indique Pierre-Paul Despatie

Appel aux commerçants

Dans Vaudreuil-Soulanges des centaines de bénévoles travaillent d’arrache-pied pour construire des digues, transporter des sacs de sable et même remplir ces dernières. Toutefois, ces gens doivent aussi composer avec la fatigue et la faim. Présentement, les bénévoles doivent apporter de la nourriture et des rafraichissements.

Un appel est donc lancé aux commerçants de la région qui souhaiteraient faire une grande différence en fournissant des collations des repas et des rafraichissements aux bénévoles. Les commerçants intéressés peuvent communiquer à l’adresse suivante benevoles@inondationsvs.ca

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!