Décès de Remigio Cramerstetter, fondateur de la Pépinière Cramer | VIVA MÉDIA Skip to main content

Remigio Cramerstetter, fondateur de la Pépinière Cramer et pilier de l’horticulture ornementale au Québec, est décédé le mercredi 24 novembre à l’âge de 85 ans.

Le fondateur de la Pépinière Cramer et pionnier de l’horticulture ornementale, Remigno Cramerstetter, photographié en compagnie de son épouse Fiorella, est décédé à l’âge de 85 ans. (Photothèque)

Le résident de Notre-Dame-de-l’Ile-Perrot laisse dans le deuil son épouse Fiorella, ses fils Walter, Roberto et Mario, ainsi que cinq petits-enfants et deux arrières-petits-enfants. Son départ touche les employés des deux succursales de l’entreprise arboricole à Notre-Dame-de-l’Ile-Perrot et Les Cèdres, de même que toute la communauté de jardiniers et d’horticulteurs, non seulement de l’Ouest de la province mais du Québec tout entier.

Remigio et Fiorella Cramerstetter ont émigré du Nord de l’Italie au Canada en 1957 avec leur fils de trois mois pour s’établir à la Pointe-du-Moulin sur l’Ile-Perrot. Nouveaux immigrants, ils ne parlaient ni le Français ni l’Anglais, travaillant en tant que bûcheron, cuisinière et concierge pour ne nommer que quelques-uns de leurs emplois.

En 1962, M. Cramerstetter crée sa propre entreprise en aménagement paysager. Travaillant sept jours semaine, il réussit à épargner suffisamment pour ouvrir son premier centre de jardin. C’est ainsi que la Pépinière Cramer a ouvert ses portes en 1965 aux abords de l’autoroute 20 sur le chemin Saint-Dominique à Les Cèdres.

Les Cramerstetter ont fait l’acquisition de leur premier terrain en 1968 à Saint-Lazare où une production d’arbres est entamée sur 50 acres. Cultiver des arbres au Québec était rarissime à l’époque car plusieurs croyaient que le Québec n’avait pas un climat propice à la production, la plupart des arbres venant de l’Ontario.

Tous les ouvrages étaient manuels : à la pioche, à la pelle alors que même l’excavation des gros arbres se faisait de mains d’hommes. Toute la famille, incluant les enfants, ont mis la main à la pâte pour accomplir ce qui paraissait impossible aux yeux de certains.

En 1972, les opérations sont transférées à un terrain de 250 acres situé sur le territoire de la municipalité Les Cèdres. Cinq ans plus tard, la demande sans cesse grandissante pour des plantes de qualité et résistantes à notre climat a incité l’entreprise à abandonner l’aménagement paysager pour devenir fournisseur.

La Pépinière Cramer a grandi depuis ce temps et compte aujourd’hui plus de 1600 acres de production. Une des importantes au Canada dans son domaine, l’entreprise est reconnue pour ses arbres de gros calibres mais également pour une variété complète allant de conifères, plantes à feuilles résistantes, fruitiers, vignes, rosiers, vivaces et autres. Les végétaux cultivés sont vendus dans de nombreuses jardineries, un peu partout au Québec.

L’entreprise de Vaudreuil-Soulanges a reçu plusieurs prix pour l’excellence de ses produits et son service à la clientèle ainsi que beaucoup de mentions honorables pour sa contribution au développement de l’horticulture au Québec. Les arbres de la Pépinière Cramer ont enjolivé des sites comme l’Expo ’67, les Jeux Olympiques de Montréal en 1976, le Quartier International de Montréal, les Promenades Samuel de Champlain à Québec et l’autoroute 30, mais aussi une longue liste d’emplacements à travers le reste du Canada et aux États-Unis.

Les détails entourant les obsèques de Remigio Cramerstetter seront connus ultérieurement.

 

Denis Bourbonnais

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!