Je suis particulièrement heureuse de pouvoir vous écrire aujourd’hui pour vous partager une nouvelle qui me tient très à cœur. Comme beaucoup le savent déjà, j’ai une fille de 8 ans qui s’appelle Dylane et qui est atteinte d’une maladie orpheline extrêmement rare. Incapable de parler, de manger, ni de marcher, je dois comme beaucoup de parents prendre soin de mon enfant lourdement handicapé au quotidien. Depuis la naissance de Dylane, j’avais un grand objectif : mieux supporter financièrement les parents d’enfants et adultes lourdement handicapés. Ça fait maintenant plus de cinq ans que je me dédie pour que ces familles obtiennent l’aide financière qu’elles méritent tant.

En seulement 15 mois comme maman militante, mon groupe et moi avons réussi à obtenir un nouveau programme pour 2 000 enfants lourdement handicapés. Après six mois comme députée caquiste et adjointe parlementaire à la Santé, nous avons mis en place un nouveau palier au programme existant permettant ainsi à 4 000 enfants supplémentaires d’avoir accès à un soutien financier. Aujourd’hui, après 20 mois au pouvoir, notre grand engagement de campagne électorale est réalisé! Depuis le 1er juillet, les enfants majeurs lourdement handicapés ont maintenant accès à un soutien financier.

Marilyne Picard

Les parents dans cette situation pourront assurer eux-mêmes les soins et donc être rémunérés pour ce qu’ils accomplissent au quotidien. Une avancée historique pour tous les proches aidants qui travaillent jour et nuit pour leur enfant maintenant adulte. Je suis très fière d’avoir contribué à cet avancement positif. Cette nouvelle fera une réelle différence dans la vie de beaucoup de famille de Soulanges.

Je voulais aussi prendre quelques lignes pour remercier les parents pour leur dévouement et leur patience. Chaque semaine, je recevais des dizaines et des dizaines de courriels de témoignages de parents qui s’occupent d’un enfant handicapé. C’est pour soulager et souligner la mobilisation de centaines d’autres parents touchés de près ou de loin par la cause des personnes handicapées que notre gouvernement a tenu sa promesse.

Cela ne fait que 20 mois que je suis votre députée, mais je n’ai jamais eu aussi hâte de concrétiser plein de nouveaux projets. Je travaille très fort comme adjointe parlementaire à améliorer les soins à domicile avec le nouveau ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. Il n’y a rien de mieux qu’une personne qui vit elle-même la situation pour savoir ce qu’il faut changer. Les soins à domicile doivent être priorisés surtout lorsque des proches aidants sont prêts à aider les personnes nécessitant des soins à long terme.

En terminant, je réitère qu’il faut continuer à respecter la distanciation sociale et surtout porter un masque dans les lieux publics. Le virus est toujours là.

Marilyne Picard
Collaboratrice spéciale
Députée de Soulanges

VIVA média

VIVA média

Entreprise de presse et de communication

Laisser un commentaire