La fierté débarque à Montréal, vous en pensez quoi? | VIVA MÉDIA Skip to main content

Cette année, les festivités de la fierté ont commencé depuis maintenant une semaine et l’apogée des événements sera le défilé de la fierté qui aura lieu le 18 août prochain à Montréal. La communauté LGBTQ+ se prépare à la fête et vous, votre cœur en dit quoi?

Le défilé de la fierté, communément connue comme la parade de la fierté gay, est plus que contestée. Nombreuses sont les critiques à son sujet autant dans la communauté LGBTQ+ qu’à l’extérieur de celle-ci. Les gens comprennent difficilement la nécessité d’une telle parade et n’y voient que des manifestations exubérantes.

De fait, au sein même de la communauté LGBTQ+, nombreux disent ne pas aimer l’image que celle-ci donne à la société. La visibilité donnée à cette journée fait probablement ombrage à tout ce qui se vit dans le secret du quotidien : des couples de gays et de lesbiennes qui sont ensemble fidèlement depuis des années, des gens qui s’intègrent dans la société et ont des postes d’influence, etc. Bref, des gens bien ordinaires qui, loin des manifestations fo-folles, vivent un quotidien empreint de respect, d’amour, de fidélité, de générosité.

Cela dit, le défilé a aussi sa place. S’arrêter aux manifestations parfois étranges et beaucoup trop colorées serait perdre de vue le cri sous-jacent. Oui, parce que si un défilé de la fierté est encore nécessaire, c’est qu’il y a encore de nombreuses personnes qui vivent sous l’oppression et l’intimidation et/ou sont rejetées par leurs amis et familles à cause de leur appartenance à la communauté LGBTQ+. Encore trop nombreux sont les jugements et les condamnations et les messages haineux, en personne ou sur les réseaux sociaux, sont encore beaucoup trop nombreux.

Bref, le défilé devient alors un cri, un hymne de liberté chanté haut et fort pour tous ceux et celles qui vivent encore dans la honte cachée et la peur du rejet et de l’humiliation. C’est l’occasion de se retrouver avec ses paires pour dire que le droit à la vie et à l’amour est pour tous.

De fait, cette année, le thème du défilé restera le drapeau de la fierté, mais l’emphase sera mise sur le violet qui évoque le rêve, la douceur et la paix. Oui, cela résume probablement bien ce que nombreux membres de la communauté lGBTQ+ désirent réellement : un monde où ils peuvent se sentir libres d’aimer sans jugement, d’aimer sans se sentir opprimés ou rejetés, parce que bien qu’en 2019… oui… ça existe encore!

Nicola Di Narzo

Journaliste

Laisser un commentaire

Publicité
PUBLICITÉ

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!