À l’occasion de la Semaine des enseignantes et des enseignants 2020, qui se déroule du 2 au 8 février, le Syndicat de l’enseignement de la région de Vaudreuil (SERV CSQ) tient à remercier les enseignantes et enseignants des écoles primaires de la Commission scolaire des Trois-Lacs pour leur excellent travail auprès des élèves, malgré des conditions d’exercice qui sont loin d’être faciles.

Cette année, le ministère de l’Éducation a choisi le thème « 1 216 791 bonnes raisons de leur dire merci ! », en référence au nombre d’élèves dans le système scolaire québécois.

Le SERV-CSQ estime qu’il y a autant de bonnes raisons d’écouter le personnel enseignant et d’améliorer les conditions de travail de celles et ceux qui forment les citoyens de demain.

« Merci aux profs de porter encore et toujours l’école à bout de bras, même si les bras viennent à manquer. Vous faites de petits miracles tous les jours pour les élèves qui sont devant vous dans les écoles de Vaudreuil-Soulanges. Vous avez un impact positif inestimable dans leur vie. Il est plus que temps que vous ayez des conditions d’exercice à la hauteur de vos besoins et qui vous permettent enfin de souffler un peu », a déclaré Véronique Lefebvre, présidente du SERV-CSQ.

Le 30 janvier dernier, la présidente du SERV-CSQ a rencontré Monsieur Roberge, le ministre de l’Éducation.

« Je lui ai mentionné que ce n’est pas en mettant sur pied un site Internet qu’il viendra à bout de la grave pénurie d’enseignants que nous avons dans Vaudreuil-Soulanges, mais c’est plutôt en offrant des conditions de travail plus humaines et en augmentant les salaires des enseignants qu’il attirera de nouveaux candidats dans la profession. »

Lors de ce même entretien, madame Véronique Lefebvre a également souligné au ministre que les enseignantes et les enseignants qu’elle représente sont insultés du dépôt patronal. « La négociation risque d’être ardue, tant il y a un fossé qui sépare les parties » a-t-elle ajouté.

Carol-Ann Faubert

Carol-Ann Faubert

Journaliste

Laisser un commentaire