La Ville de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot annonçait, en mai dernier qu’elle offrirait le service de camp de jour à ses résidents malgré la crise sanitaire. La saison des camps étant terminée, l’équipe de gestion du Camp de jour NDIP se dit fière de ce qu’elle a accompli durant l’été. Elle a reçu beaucoup de commentaires sur leur bon travail et sur l’ambiance du camp.

Crédit photo : Ville de Notre-Dame-de-l’Ile-Perrot

La mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot Danie Deschênes se souvient que le conseil de ville a bien examiné la situation avant d’offrir le service aux résidents. Pendant ce temps, de nombreuses villes de la région annonçaient l’annulation des services de leur camp de jour.

 

Un sondage sur la satisfaction à l’égard du camp de jour a été rempli par plusieurs parents. Ils ont souligné la créativité de l’équipe d’animation et le professionnalisme de l’équipe de coordination dans le contexte de pandémie.

 

Grâce aux mesures de protection mises en place, les enfants ont pu profiter d’une de plusieurs activités organisées par le camp et appréciées de tous.

 

Pendant les huit semaines de service, le camp a accueilli en moyenne 55 enfants par semaine. Le camp était situé seulement au site de l’école la Samare, ce qui a permis d’attitrer un local à chaque groupe et de faciliter la distanciation physique entre les participants.

 

L’horaire de camp a été réduit de 8 h 30 à 15 h et sans service de garde. De cette façon, les enfants restaient toujours avec le même groupe et le même moniteur pour limiter les risques de transmission.

 

La mairesse Deschênes se réjouit de la réponse des parents et remercie que ceux-ci ont fait confiance à l’équipe du camp cet été malgré les circonstances. Elle félicite aussi l’équipe d’animation pour le bel été et réitère que leur but a toujours été de faire vivre de belles expériences aux enfants.

Laisser un commentaire