Un jardin marquant les 350 ans de l’île Perrot est actuellement en pleine élaboration sur les terrains de la Fabrique de la paroisse Sainte-Jeanne-de-Chantal dans le noyau villageois de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot. Pour l’occasion, les citoyens sont appelés en grand nombre à donner des végétaux qui constitueront ce legs vivant.

Crédit photo : Mathis Denis

Le président de la Fondation Sainte-Jeanne-de-Chantal, Richard Mainville, se dit enthousiaste l’avancement des travaux. Il indique que le temps de la plantation arrive à grands pas.

« Nous voulons faire participer la communauté de Vaudreuil-Soulanges à notre projet, lance le président. Cela va permettre de solidifier le lien d’attachement entre les résidents et le jardin, tout en nous permettant de faire des économies pour que nous puissions investir ailleurs sur le site patrimonial. »

 

Des bénévoles qui ont tout prévu

Les gens qui sont intéressés à donner des plantes peuvent venir le 5, 6, 12, 13, 19 et 20 juin entre 10 h à 14 h au presbytère de l’Église Sainte-Jeanne-de-Chantal. M. Mainville ajoute que si les citoyens ne sont pas disponibles pour ses dates, des bénévoles sont toujours sur le site les mardis de 9 h à 12 h.

« Si les bénévoles ou un membre du conseil d’administration de sont pas là lorsque vous venez porter vos végétaux, nous avons une pouponnière à l’arrière du presbytère, mentionne Richard Mainville. Cette dernière est adjacente au garage du presbytère et est bien en vue afin que vous puissiez déposer vos plantes et arbustes. »

 

 

Un jardin pour 2022

Le jardin du 350e de L’Île-Perrot est un des legs vivants que les intervenants veulent laisser aux générations futures. Sa construction devrait être terminée pour 2022, soit l’année des festivités. Il sera composé de variété de plantes qui pousse dans les jardins des particuliers.

« Nous voulons que le jardin du 350e soit à l’image des citoyens de l’île et de Vaudreuil-Soulanges, indique le président. Il ne sera pas composé d’espèces uniquement autochtones, mais bien de végétaux qui se retrouvent dans vos plates-bandes. Nous ne sommes pas fermés à l’idée de créer un jardin avec des plantes uniquement autochtone dans le futur. »

 

Pour toute question concernant le projet de dons et plantation de végétaux, les gens peuvent rejoindre Richard Mainville, président de la Fondation du patrimoine Sainte-Jeanne-de-Chantal au 514 755-9888 (mainviller1@gmail.com) ou Sylvie Trépanier de la Société d’horticulture environnementale de l’île Perrot au 514 703-7991 (sylvie.trepanier7@sympatico.ca). Elle pourra répondre aux questions concernant les plants et arbustes.

 

Pour consulter la liste des végétaux à donner, il suffit d’aller sur le site de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot sous l’onglet Actualité.

Laisser un commentaire