Un de ces quatre, Valleyfield, on se retrouvera! Une famille a décidé de se lancer dans une folle aventure aux quatres coins du monde. Leur départ est prévu pour le mois de septembre, et le retour… au moins avant la rentrée scolaire de 2020! Mylène, Michel, Bastien et Samuel s’envoleront dans plus de 20 pays, et les quatre sont déjà bien excités de vivre l’aventure d’une vie.

Les voyages forment la jeunesse, une citation à maintes fois répétées par les plus vieux afin de faire comprendre aux jeunes qu’il est important de s’instruire en découvrant de nouvelles cultures. Les jeunes pourront inculquer ce dicton dès le mois prochain.

Depuis un bon moment, le père, Michel Campeau, souhaite prendre une année sabbatique pour vivre l’aventure d’une vie.

À la base comme projet de retraite, la famille Campeau a décidé de partir en voyage un peu plus tôt que prévu et d’intituler leur aventure sous le pseudonyme Un de ces quatre.

« Des gens sont tombés malades autour de nous, et les circonstances de la vie nous ont poussé à vivre l’aventure plus tôt que prévu. Ça l’a accéléré l’arrivée du projet. », a-t-elle expliqué la mère de famille.

Préparation adéquate

Les sacs sont prêts et les passeports bien en vue sur la table. La carte affiche un itinéraire vers l’est.

Premier arrêt : Paris. Et après? On verra.

Mais ce qui est certain, Rome, Athènes, l’Égypte, Japon, l’Indonésie; plusieurs pays sont d’ors et déjà dans la mire de la famille.

Un de ces quatre sera essentiellement un voyage touristique, mais Mylène, qui est une éducatrice à la maison, envisage d’étudier l’éducation dans les pays pour possiblement transposer les pratiques dans sa garderie.

« L’enseignante en moi avait envie de voir comment ça se déroule ailleurs, pour possiblement l’appliquer chez moi. »

La famille ira certainement sur le continent africain et asiatique, mais pour l’instant, on se concentre à avoir préparé l’ensemble des effectifs.

« Partir aussi longtemps nécessite d’être très minutieux dans notre préparation. »

Et avec raison. D’ailleurs, la famille a évalué à plus de 80 000 $ le périple pour le quatuor.

« J’ai lu plusieurs blogues de voyage pour établir les coûts de transport, l’hébergement, la nourriture et les activités », résume-t-elle.

Nouvelle perspective

La famille n’est déjà pas matérialiste de facto, explique le père. Mais la mère, Mylène, pense qu’ils auront de nouvelles façon de concevoir la vie à leur retour.

« Le fait de voyager en sac à dos, avec le moins élément possible, aura peut-être un impact sur notre façon de consommer », explique-t-elle.

Les vagabonds voyageront seulement avec un sac à dos de 25 litres pour l’ensemble du voyage.

On peut suivre d’ailleurs leurs péripéties sur la page Facebook du même nom.

Pas stressé

Les garçons, Bastien 12 ans et Samuel 14 ans, ne semblent pas s’inquiéter de laisser amis et famille derrière eux pour cette prochaine année.

« On va s’ennuyer c’est certain. Mais on va tellement vivre une belle aventure et ce n’est pas tous les jeunes de notre âge qui peuvent en profiter », envoie l’aîné de la famille.

Pour le plus jeune, il sait très bien qu’il sera de retour dans un an, avec un bagage d’expérience beaucoup plus complet dès son retour.

Année scolaire

Les jeunes, bien évidemment, rateront la prochaine année scolaire. Mais avec une entente de la Commission scolaire, ils pourront apprendre certaines matières à distance, comme les mathématiques et le français.

« Les élèves devront écrire des articles sur notre page Facebook sur le voyage. Ils pourront de cette manière jumeler l’apprentissage de compétences, tout en profitant de l’aventure », a encensé la mère.

À Un de ces quatre, la famille Campeau!

Laisser un commentaire