Le gouvernement du Québec est fier d’attribuer une aide financière de 12 millions de dollars à la Fondation des amis du Parc Safari pour l’appuyer dans la réalisation de son plan de développement, projet qui représente des investissements de 24 millions de dollars dans la région de la Montérégie.

C’est ce qu’ont annoncé le 10 avril dernier la ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie, Mme Julie Boulet, et le député de Huntingdon et ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, M. Stéphane Billette.

Le projet de la Fondation des amis du Parc Safari vise le réaménagement et la construction d’installations zoologiques et l’aménagement de nouvelles infrastructures récréatives. En activité depuis 1972 et en prévision de son 50e anniversaire en 2022, le Parc Safari souhaite accroître son attractivité et prolonger sa période d’activité aujourd’hui limitée à la saison estivale.

« L’aide financière annoncée aujourd’hui permettra au Parc Safari de renforcer son attractivité, de rehausser la qualité de l’expérience des visiteurs et d’allonger la période de ses activités, a dit Mme Boulet en conférence de presse. Ce sont là des facteurs à considérer lorsqu’il est question de s’ouvrir davantage à des marchés à fort potentiel comme ceux de l’Ontario et du nord-est des États-Unis, qui forment une forte proportion des 20 % de visiteurs provenant de l’extérieur du Québec. »

La ministre a par ailleurs ajouté qu’en dehors des grandes villes comme Montréal et Québec, les entreprises à caractère touristique attirent au plus 3 % de clientèle provenant de l’extérieur du Québec. « Le Parc Safari est une véritable institution dans notre région. Il fait partie des attraits les plus populaires de la Montérégie depuis près de 50 ans», a pour sa part affirmé le député de Huntingdon Stéphane Billette. Celui-ci s’est remémoré avec beaucoup de fierté son premier emploi au Parc Safari, à la fin des années 80. Il est assuré que ce projet d’envergure sera bénéfique non seulement pour la région touristique de la Montérégie, mais aussi pour tout le Québec ».

Des retombées significatives sont associées à la réalisation de cet important projet d’investissement. Le Parc Safari prévoit atteindre 400 000 visiteurs à l’horizon 2022, soit un accroissement de 67 %. De plus, quelque 270 emplois sont associés aux travaux de construction et 76 emplois additionnels seront créés à terme au Parc Safari.

L’investissement du gouvernement du Québec permettra, entre autres, de stimuler la création d’emplois, d’augmenter le nombre de visiteurs et d’accroître les dépenses touristiques dans l’ouest de la Montérégie.

Mona Rochon

Mona Rochon

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!