Ce 9 septembre, le maire Miguel Lemieux a annoncé qu’il briguera un second mandat auprès des Campivallensiens.

Crédit photo : Steve Sauvé

Élu en novembre 2017 avec 52,83% des voix, soit 33 460 votes, l’homme de 38 ans mentionne désirer poursuivre le travail qu’il a entamé ces quatre dernières années afin de faire de Salaberry-de-Valleyfield une ville-phare. Soulignons qu’au moment d’écrire ces lignes, Lemieux est le seul candidat en liste.

 

Sur sa page Facebook, Lemieux mentionne qu’il a eu la chance d’être élu pour un premier mandat, il y a 4 ans et que depuis, il a travaillé sans relâche afin d’insuffler un vent de dynamisme à la Ville. Il poursuit en soulignant qu’il a mené la barque en demeurant ferme lorsque le bien collectif l’exigeait et qu’il était souple lorsque les projets gagnaient à être améliorés.

 

 

« Le mandat que nous achevons a en effet été marqué par :

 

-un essor économique sans précédent ponctué par 4 années d’investissements records;

-l’arrivée de nombreuses nouvelles familles aux quatre coins de la ville;

-l’amélioration de la santé financière de la ville, comme en témoignent le poids de la dette en baisse et un compte de taxes moyen 8 % plus bas que celui des villes comparables, selon les données du ministère des Affaires municipales;

-une meilleure parité au sein de l’équipe de direction, laquelle est passée d’une composition de 10 hommes et une seule femme, à une de 7 hommes et 5 femmes, en l’espace de 4 ans;

-l’embellissement amorcé et projeté de plusieurs secteurs de la ville, tels que le parc Salaberry ou les futurs parc Marcil et quartier Buntin;

-les 10 km ajoutés à notre réseau cyclable, avec au premier chef les splendides pistes cyclables longeant la rivière Saint-Charles et l’ancienne emprise ferroviaire de CSX;

-la création d’un service strictement dédié à l’environnement qui nous permettra de conjuguer notre croissance future avec les nouveaux défis environnementaux du 21e siècle;

-etc.

 

Cette liste aurait évidemment pu s’allonger encore longtemps et le plus fantastique, c’est que le meilleur reste encore à venir. Nous sommes en effet sur le point de récolter tout ce que nous avons énergiquement semé. Le désir de demeurer en poste pour mener jusqu’au bout ce que nous avons mis en place est donc présent.

 

Les témoignages que vous m’adressez constamment m’incitent également à m’engager pour un autre tour de piste. Vous êtes fort nombreux à m’exprimer votre satisfaction de voir Salaberry-de-Valleyfield se hisser au rang des villes qui font parler d’elles pour leur dynamisme. Il fait bon de parcourir les rues et de se faire dire à quel point notre ville se transforme et devient de plus en plus belle. Vous êtes aussi nombreux à m’avoir offert votre aide en vue des prochaines élections municipales.

 

Fort de cette vague d’amour, je vous confirme donc que je solliciterai un nouveau mandat lors des élections du 7 novembre prochain!

 

J’ai œuvré au cours des derniers mois à constituer une équipe électorale talentueuse qui sera, n’ayez aucun doute là-dessus, d’une efficacité remarquable. Je mènerai donc une nouvelle fois une campagne positive et énergique, entouré de chacun d’entre vous qui avez, comme moi, Salaberry-de-Valleyfield tatoué sur le cœur.

 

Ensemble, nous poursuivrons le travail déjà entamé pour faire de Salaberry-de-Valleyfield cette ville-phare à laquelle nous aspirons. Notre avenir est radieux, bâtissons-le ensemble », peut-on lire sur la page Facebook du magistrat.

 

 

Ensemble, nous poursuivrons le travail déjà entamé pour faire de Salaberry-de-Valleyfield cette ville-phare à laquelle nous aspirons. Notre avenir est radieux, bâtissons-le ensemble », peut-on lire sur la page Facebook du magistrat.

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire