COMMUNIQUÉ PUBLIÉ TEL QUEL
Claude DeBellefeuille est très satisfaite de sa campagne électorale alors que les électrices et les électeurs de Salaberry-Suroît sont appelés aux urnes le 21 octobre prochain. « Honnêtement, lorsque je me suis lancée, il fallait avoir du courage, de la détermination et des convictions profondes. Aujourd’hui, le vent est bon: Je suis fière de représenter le Bloc Québécois et fière du travail accompli par  mon chef Yves-François Blanchet! » déclare d’entrée de jeu la candidate.

Ce dernier mois, la candidate a rencontré plusieurs centaines de citoyens de tous les âges, a découvert de superbes entreprises d’ici et a discuté avec de nombreux organismes communautaires. Partout où elle allait, la candidate dit avoir senti une bonne énergie et un accueil des plus chaleureux. « Vraiment, ce que je préfère en campagne électorale c’est d’aller à la rencontre des gens et de découvrir à quel point notre comté regorge de trésors! » De plus, plusieurs dossiers locaux considérés comme prioritaires pour Salaberry-Suroît ont été mis de l’avant par madame DeBellefeuille. « C’est important de discuter des enjeux locaux et des projets qui nous tiennent à coeur. Ça démontre le sérieux de notre préparation et de nos connaissances des besoins de la circonscription. » souligne la candidate, qui a publiquement pris position dans les dossiers environnementaux et en agriculture, mais également en ce qui concerne la voie maritime, la sécurité ferroviaire et le logement social.

Proximité et confiance

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, a fait 4 visites dans Salaberry-Suroît depuis l’annonce de la candidature de Claude DeBellefeuille. Sa présence dans le comté témoigne non seulement de la confiance vouée à la candidate bloquiste, mais surtout de l’importance qu’il accorde au travail de terrain, avec les citoyens. « Pour incarner et perpétuer cette proximité, je prévois ouvrir 3 bureaux de circonscription, un dans Beauharnois-Salaberry, un autre dans le Haut-Saint-Laurent et le dernier dans Soulanges afin de bien desservir notre grand comté. » explique la candidate.

La remontée du Bloc Québécois dans les sondages permet d’imaginer de bons résultats pour la candidate, qui reste pourtant prudente. « Ce sont les Québécoises et les Québécois qui ont la possibilité d’envoyer des députés bloquistes à Ottawa afin d’obtenir la balance du pouvoir, et forcer le gouvernement fédéral, peu importe sa couleur, à respecter les intérêts et les valeurs du Québec. »

Une campagne positive

Madame DeBellefeuille est fière de sa campagne positive, axée sur ses propositions, sans être tombée dans la guerre d’attaques entre la pertinence d’un parti politique ou d’un autre. « Je sais que les électrices et les électeurs sauront faire la part des choses. Les attaques répétées du candidat libéral contre les partis d’opposition tombent à plat parce que les gens savent que j’ai bien travaillé lorsque j’étais députée, tout comme la députée sortante.

Nicola Di Narzo

Nicola Di Narzo

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!