Depuis le 30 mai 2017, la circulation se fait en alternance sur le Chemin de la Beauce, à Sainte-Martine. Près de 2 ans et demi plus tard, le Ministère des Transports (MTQ) n’a toujours pas réglé la situation.

Alors que le MTQ craignait un affaissement de la route 205, en 2017, il a décidé de bloquer le passage en direction sud et d’ainsi installer des feux de circulations temporaires. Près d’un an plus tard, en avril 2018, le Ministère a procédé à l’installation de feux permanents afin de réduire les coûts d’entretien.

Cas non urgent

La Municipalité de Sainte-Martine a effectué plusieurs démarches depuis cette décision afin de réduire l’échéancier à 5 ans plutôt que 7, comme le prévoit la procédure du MTQ lors de travaux qualifiés non planifiés non urgents. Selon l’échéancier, les travaux devraient être réaliser d’ici la fin de l’année 2021.

Le suivi de la Municipalité

La Municipalité continue d’assurer un suivi régulier auprès du Ministère. Le 25 juin dernier, le MTQ a mentionné que les plans et devis pour les travaux de stabilisation étaient en cours, mais que la date de l’enclenchement des travaux était toujours inconnue dû à l’attente des autorisations environnementale du Ministère de l’Environnement.

Le 7 novembre dernier, la Municipalité a obtenu un entretien téléphonique avec la direction générale du Ministère, qui a confirmé que la situation n’avait pas bougé. Entre temps, le MTQ assure un suivi assidu des lieux, à six occasions à l’intérieur d’une période de 28 jours afin de s’assurer de la sécurité de la route pour les plus de 3700 voitures passantes tous les jours.

« Nous sommes conscients des rumeurs d’expropriation qui circulent auprès des citoyens et c’est pourquoi nous demandions, encore au cours des derniers jours, au MTQ d’entrer en contact avec les propriétaires concernés par les futur travaux », explique Mme Caza, Responsable de communications de la Municipalité de Saint-Martine.

Carol-Ann Faubert

Carol-Ann Faubert

Journaliste

Laisser un commentaire