Un diplômé du Cégep John-Abbott mérite le trophée Hec Crighton

Crédit photo – Mathieu Bélanger / U SPORTS

Pour la première fois de son histoire, un diplômé du Cégep John-Abbott remporte le plus prestigieux honneur du football universitaire canadien. À sa troisième année avec les Dinos de l’Université de Calgary, le quart— arrière Adam Sinagra (JAC’ 15) a mérité le trophée Hec Crighton, remis au joueur par excellence du football U SPORTS jeudi lors du gala de la Coupe Vanier.

Après avoir pris des leçons auprès de grands joueurs de la LCF tels que Dave Dickenson et Bo Levi Mitchell pendant son séjour au camp des Stampeders de Calgary au printemps dernier, Adam Sinagra, un étudiant de quatrième année en arts originaire de Pointe-Claire, au Québec, a enchaîné avec l’une des meilleures saisons de toute l’histoire du football de Canada-Ouest.

Ses 3 233 verges par la passe ont établi un nouveau record pour U SPORTS, et il a mené les Dinos à une saison parfaite de 8-0, avec l’attaque la plus puissante du pays, et avec une moyenne de 570,9 verges par match. Il a dominé la conférence Canada-Ouest en inscrivant 23 passes de touché, bon pour le deuxième rang dans la nation.

Après avoir pris des leçons auprès d’anciens joueurs qui ont tous été lauréats du prix Hec Crighton tels que les quarts Erik Glavic (2007) et Andrew Buckley (2014 et 2015)— qui sont maintenant entraîneurs avec les Dinos— Sinagra se joint aujourd’hui à ses mentors en devenant à son tour lauréat du prix Hec Crighton. Il s’agit de la cinquième saison consécutive au cours de laquelle un joueur de Canada-Ouest remporte le plus prestigieux prix individuel du football universitaire canadien.

L’entraîneur-chef des Islanders de John-Abbott, Patrick Gregory souligne, « Nous sommes tous très fiers de ce qu’Adam a accompli. Un compétiteur féroce, il a contribué à créer un standard d’excellence qui demeure toujours très présent dans notre programme. »

Stan Gendron, entraîneur des quartsarrière de Sinagra pendant trois ans à John-Abbott, partage le même sentiment : il est « un concurrent exceptionnel ».

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *