Le Bar Chez Maurice est une institution dans la région et, en constante évolution, il a été le berceau de nombreux événements. Les jeudis de l’humour participaient aussi à la popularité du bar. Devant la participation décroissante de la population, la décision est prise : fini les jeudis de l’humour.

Richard Chartrand, un des propriétaires et fils de Maurice, reconnaît qu’il s’agit d’une triste décision, mais il voit aussi que les nouvelles générations sortent moins et aiment mieux le confort de leur salon aux sorties de groupe ou la fréquentation de bars.

« La vie est faite pour que tout ait une fin, affirme Richard avec une voix intense qui démontre toute la passion qui l’habite pour les activités de son bar. Vous savez, j’apprécie beaucoup tous les gens qui sont venus à nos soirées d’humour. À travers les années, je me suis toujours dit que nous allions finir par refuser du monde avec tous les grands moments d’humours qui ont eu lieu Chez Maurice. Je me suis toujours demandé comment autant de gens avaient pu manquer d’aussi bonnes soirées d’humour quand c’était à côté de chez eux. »

Un des piliers de ces soirées a été Louis-José Houde qui n’a pas voulu se prononcer sur l’abandon des soirées de l’humour, mais dit : « J’ai appris mon métier en grande partie aux soirées chez Maurice. J’y ai passé 4 merveilleuses années dont je garde le meilleur souvenir. »

Un phénomène contemporain?

L’équipe à la direction du Bar Chez Maurice n’a jamais cessé d’essayer de nouvelles façons d’attirer la jeune clientèle et de proposer des activités et événements au goût du jour. Les grands noms n’ont jamais cessé d’attirer… mais les foules ne sont plus aussi nombreuses.

« Je me suis dit le monde ne veulent que des gros noms ce qui est normal. Pourtant les Martin Matte, Martin Petit, Louis-José Houde, Pat Groulx, Mike Ward, Dominique Paquet, Fallu, Philipe Bond, Dano, Jay Du temple, etc., étaient des inconnus a qui le public du temps a donné une chance. Et maintenant, pourquoi on ne veut plus participer à la création de nouveaux humoristes en étant de simples spectateurs qui s’amusent et qui rient? » Continue Richard.

Une histoire de famille

Chez Maurice n’est pas né d’hier. Le petit commerce familial qui existait en tant que magasin général et taverne dès 1890, a été acheté des mains de la famille Lavigne par la famille Chartrand en 1939. Maurice Chartrand deviendra propriétaire en 1949 et prendra la décision, en 1970, de convertir le magasin général de l’époque à cause de l’arrivée des géants de l’alimentation ne pouvant plus rivaliser avec eux. Devenu alors une petite épicerie, une quincaillerie et le Bar Chez Maurice, il deviendra rapidement la référence du milieu en termes de spectacles.

Traversant l’époque à gogo, celle des discos et des orchestres spectacles, il s’est fait connaître aussi pour les nombreuses soirées thématiques, les jeudis de l’humour et les spectacles de grands noms de la chanson québécoise. Pour les jeudis de l’humour, ce sont plus de 22 ans de spectacle qui seront probablement remplacées par des soirées karaoké ou de jeux vidéo… encore à déterminer.

« Show must go on »

Malgré cette triste décision, les activités continuent. Des hommages aux Beatles, U2, Cranberries, Pink Floyd, Eagles, Peter Gabriel, ainsi que le retour des DJ, Éric Lapointe, Dead Obbies, Alaclair Ensemble, Trois Accords, etc., sont parmi les nombreuses programmations du Bar Chez Maurice, affichées sur leur site internet.

Nicola Di Narzo

Nicola Di Narzo

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!