La campivallensienne Mélanie Calvé lance officiellement son premier roman, le premier tome d’une trilogie inspirée par sa région natale et son histoire.

Photo Facebook

Passionnée par l’Histoire du Québec, Mélanie Calvé fait preuve d’un remarquable talent pour donner vie à ses personnages et faire revivre toute une époque. La jeune femme, qui écrit tous les jours de sa vie partout où elle le peut, alimente un blogue où elle publie régulièrement de courtes histoires qui sont lues avec beaucoup d’intérêt.

Au tournant des années 1900, dans un petit village de la région de Salaberry-de-Valleyfield, la famille Benoit est le témoin impuissant d’un drame sordide qui va bouleverser la vie de chacun de ses membres, marquant le début d’une véritable saga. Au centre de cette histoire, Eva Benoit — une jeune femme spontanée, pleine de vie, attachée à sa famille et à ses valeurs — devra apprendre à composer avec un destin qui s’acharne à bousculer ses rêves les plus chers. Contrainte à quitter sa campagne chérie pour « la grande ville » où la Montreal Cotton, la factory, règne en maître, Eva devra se rendre à l’évidence : le bonheur ne tient qu’à un fil. Mais elle réalisera aussi que ce fil est bien plus solide qu’on pourrait le croire quand il prend le visage de l’amour et qu’il a un prénom : William.

Myriam Delisle

Myriam Delisle

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!