Certains établissements de santé sont en transformation afin de mettre sur pied des zones de confinement en vue de traiter les personnes en attente de résultats ou diagnostiquées à la Covid-19.

Pour les cas hospitaliers, le ministère de la Santé et des Services sociaux demande que tous les usagers qui reçoivent un diagnostic COVID positif et qui nécessitent une hospitalisation soient transférés dans les hôpitaux désignés de la Montérégie ou de Montréal. En ce qui a trait au CHSLD, le ministère de la Santé et des Services sociaux demande que tous les usagers qui reçoivent un diagnostic COVID positif soient placés en zone de confinement sur place.

Des zones ont donc été mises en place dans certains établissements dans l’éventualité où le ministère demande à chaque établissement de prendre en charge les cas de COVID sur son territoire.

« La création de zones de confinement consiste à ajuster les espaces physiques ainsi que les soins et des services offerts, et ce, en fonction des recommandations et des meilleures pratiques du ministère de la Santé et des Services sociaux, explique Mélissa Gilbert, agente d’information aux communications externes au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSSMO).

Puisque les respirateurs, aussi connus sous le nom de ventilateurs, se trouvent dans les hôpitaux advenant un transfert d’un CHSLD vers un centre hospitalier, ce sera afin que le patient soit placé dans une unité de soins intensifs.

« Le but est d’éviter au maximum les déplacements de patients pour limiter la propagation du virus, indique Mélissa Gilbert. Il est aussi important de mentionner que dans les zones de confinement, le personnel a accès à toutes les mesures de protection requises. Ces mesures sont là pour assurer la sécurité de nos usagers ainsi que de nos employés. Ces lignes directrices peuvent changer puisque la situation évolue rapidement et que nous suivons les directives du ministère. »

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!