Les « règles de route » sur les voies navigables du Canada aident les plaisanciers à éviter les abordages en indiquant ce que chaque plaisancier doit faire pour éviter d’aborder un autre bâtiment ou d’être victime d’un abordage. Ce n’est pas une simple question de courtoisie, c’est établi dans le Règlement sur les abordages.

Ce règlement s’applique autant aux canots qu’aux cargos. Surveillez constamment les autres bâtiments sur l’eau. Si vous manœuvrez à proximité de gros navires, n’oubliez pas qu’il est plus difficile pour leur conducteur de vous voir ou de modifier leur route pour vous éviter. Le temps nécessaire pour s’arrêter est également plus long. Voilà de bonnes raisons pour leur céder le passage. Certains plaisanciers ne se rendent pas compte du risque qu’ils prennent lorsqu’ils traversent une route de navigation ou passent devant un gros navire.

Priorité avec un bateau qui en rattrape un autre

Le bateau qui en rattrape un autre doit agir tôt et de façon évidente de manière à s’écarter largement du navire qu’il rattrape pour éviter un abordage. Lorsqu’un navire ne peut déterminer avec certitude s’il en rattrape un autre, il doit se considérer comme un navire qui en rattrape un autre et manœuvrer en conséquence.

Tout changement de route ou de vitesse visant à éviter un abordage doit être assez important pour être immédiatement perçu par tout bateau qui l’observe visuellement ou au radar. Une succession de changements peu importe de cap ou de vitesse, ou des deux à la fois, est à éviter.

Les manœuvres effectuées pour éviter l’abordage avec un autre navire doivent être telles qu’elles permettent de passer à une distance suffisante. L’efficacité des manœuvres doit être attentivement contrôlée jusqu’à ce que l’autre navire soit définitivement paré et clair.

Si c’est nécessaire, une embarcation de plaisance doit réduire sa vitesse pour éviter un autre bateau.

Priorité entre deux bateaux qui se croisent

Lorsque deux bateaux à moteur font des routes qui se croisent de telle sorte qu’il existe un risque d’abordage, le bateau qui s’approche de l’autre navire sur tribord doit s’écarter de la route de celui-ci et, si les circonstances le permettent, éviter de croiser sa route sur l’avant.

Pour ce qui est de la priorité entre deux bateaux qui se rencontrent face à face, la règle est simple. Le capitaine de chacune des embarcations doit prendre la droite.

La SQ présente sur l’eau

Du côté de la Sûreté du Québec, la responsable aux communications avec les médias, Valérie Beauchamp souligne que les patrouilleurs de la Sûreté du Québec effectuent des activités de prévention en diffusant des conseils de prévention par voie de communiqué, en tenant un kiosque lors d’organisation d’évènements tels que le salon de bateau, en effectuant des rencontres à quai et des interventions sur l’eau. De plus, elle travaille avec différents partenaires tels que l’Association maritime du Québec (AMQ), le Conseil canadien de la sécurité nautique (CCSN) et la Société de sauvetage du Québec afin de sensibiliser les conducteurs d’embarcations de plaisance et les plaisanciers aux règles en vigueur et aux comportements à adopter pour éviter qu’un drame survienne.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire