La fin du mois d’avril nous mène à un 6e édito. Je vais vous parler de la façon dont j’ai fêté ma fête malgré le confinement et du possible retour à l’école.

Le samedi 25 avril, c’était mon anniversaire. J’ai eu 13 ans. Cette année, ce n’était pas comme les années précédentes. J’ai dû fêter différemment, mais c’était tout de même très amusant.

Mon père m’a réveillé avec la musique « BONNE FÊTE À TOI ». J’avoue que je ne m’en doutais pas du tout. Une amie de mes parents était venue très tôt le matin pour installer une banderole sur le patio sur laquelle il était inscrit « Bonne fête Cam ». À l’avant de ma maison, il y avait un carton invitant les gens à klaxonner. Je profite de l’occasion pour remercier Stéphanie d’avoir fait cela pour moi. Ça mit de la joie dans ma journée.

Camélia Sauvé

J’ai eu droit à un petit défilé de klaxons et cela m’a permis de voir des gens, mais a deux mètres de distance évidemment. Mon gâteau était un rouleau de papier de toilette avec petit caca en forme de muffin au chocolat. J’ai également reçu beaucoup de souhaits et quelques cadeaux.

Retour en classe

Le retour en classe est le sujet de l’heure. Plusieurs personnes ont des avis différents sur ce point. Personnellement, je ne trouve pas que pour l’instant ce soit la meilleure décision. Oui, nous, les enfants, avons un système immunitaire qui est plus fort. Il semble que nous ne serions pas vraiment malades. Malgré cela, ce n’est pas une raison pour dire « Go allez à l’école et vous courrez la chance d’attraper là covid-19 ». Si je l’attrape et que je transmets cela à mes parents ou pire à des aînés. Ça risque de redonner de la force à la pandémie. Les médecins ne savent même pas si nous pourrions être immunisés après avoir eu la Covid-19.

Moi, je vais retourner à l’école. Je crois cependant que la distanciation ne pourra pas être acquise, car dans les corridors ou même dans les classes c’est trop petit. J’imagine que nous allons devoir respecter plein de mesures. Ce qui est particulier, si le but est d’avoir une immunité, nous allons devoir être contaminés. Pourquoi avoir plusieurs mesures si le but est que nous l’attrapions? Je dis ça de même, mais si je dois respecter des mesures pour ne pas l’attraper, ça ne serait pas plus simple que je reste chez moi?

Je dois avouer que je ne suis pas une première de classe. Je dois travailler très fort pour avoir de bonnes notes. Pour moi, c’est plus motivant d’être assise dans une classe avec des élèves et un professeur. C’est ce dont j’ai l’habitude et je ne serai pas seule chez moi à faire des mathématiques, du français, ou peu importe.

J’invite tout le monde à avoir la même pensée que moi. Oui, nous allons pratiquement tous monter de niveau. Donc, il faut vraiment se demander s’il est préférable d’aller à l’école pour finir l’année scolaire ou bien si l’on préfère avoir de la difficulté l’année prochaine dans certaines matières. En plus, qui dit aller à l’école dit également voir ses amis.

Encore une fois et je vais le répéter longtemps PARTAGE L’INFO PAS LE VIRUS!

Camélia Sauvé
Collaboratrice spéciale

VIVA média

VIVA média

Entreprise de presse et de communication

Laisser un commentaire