La Ville de Coteau-du-Lac affiche un excédent financier de 2 160 354 $ pour ses activités de fonctionnement de l’exercice se terminant le 31 décembre 2020. La mairesse Andrée Brosseau a présenté les faits saillants du rapport financier, conformément à la Loi 122, lors de la dernière séance ordinaire du conseil municipal.

La Ville de Coteau-du-Lac a délivré 480 permis pour une valeur de travaux atteignant plus de 140 millions $ en 2020, ce qui représente un écart de 796 % avec l’année précédente.

(Photo: Josiane Farand)

Selon l’administration municipale, ce surplus s’explique notamment par l’octroi de la subvention COVID-19 de 465 000 $ reçue du gouvernement provincial, la diminution des activités en loisir et culture dans le contexte de pandémie ainsi que les affectations moins élevées que prévu.

«L’excédent est également attribuable à la vitalité exceptionnelle des transactions immobilières réalisées au cours de l’année. Le volume et la valeur des droits de mutation ainsi que la hausse des revenus de taxes sur la valeur foncière se sont avérés beaucoup plus importants que prévu », constate Mme Brosseau.

Le dynamisme que connaît actuellement la ville de Coteau-du-Lac s’est d’ailleurs traduit en 2020 par une augmentation de 60 % des permis émis pour la construction de maisons neuves par rapport à l’année précédente. Ces projets de construction résidentielle représentent des investissements totalisant plus de 18 000 000 $, une hausse de 70 % comparativement à 2019.  D’ailleurs, pour tous les types de permis confondus, l’année 2020 aura été faste : ce sont 480 permis qui ont été émis pour une valeur de travaux atteignant plus de 140 millions $, ce qui représente un écart de 796 % avec l’année précédente.

La Ville de Coteau-du-Lac a aussi réalisé un excédent d’investissement de l’ordre de 553 111 $, bien que des investissements de plus de 3 440 000 $ aient été engagés en infrastructures routières, en aménagement de parc et en hygiène du milieu. Le taux d’endettement – par 100 $ de RFU (richesse foncière uniformisée) – de Coteau-du-Lac est passé de 1,70 $ en 2019 à 1,55 $ en 2020. À titre de comparaison, en 2019, le taux d’endettement moyen des municipalités québécoises était de 2,24 $ et de 1,86 $ dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges. « Cette donnée confirme la santé financière et la saine gestion de l’organisation municipale », affirme la mairesse.

Andrée Brosseau a rappelé que dans le but d’accorder un répit financier à la population dans le contexte de la pandémie, le conseil municipal a suspendu les frais d’intérêts sur les arriérés de taxe en 2020, et ce, jusqu’au dernier paiement dû en octobre de la même année.

« Je suis fière de constater que la Ville accomplit des projets et des investissements dans le respect de la capacité de payer de ses citoyens. Ces résultats positifs témoignent d’une saine gestion financière et nous permettent d’envisager avec optimisme la réalisation d’autres investissements qui viseront la consolidation et le développement de notre milieu de vie », souligne la mairesse Andrée Brosseau.

Le rapport financier et les faits saillants sont disponibles en ligne sur www.coteau-du-lac.com.

Laisser un commentaire