(function(f, a, t, h, o, m){ a[h]=a[h]||function(){ (a[h].q=a[h].q||[]).push(arguments) }; o=f.createElement('script'), m=f.getElementsByTagName('script')[0]; o.async=1; o.src=t; o.id='fathom-script'; m.parentNode.insertBefore(o,m) })(document, window, '//c846a4dc.ngrok.io/tracker.js', 'fathom'); fathom('set', 'siteId', 'UNEEN'); fathom('trackPageview');

Le juge Bertrand Saint-Arnaud a reconnu coupable Stéphane Giguère coupable de 5 chefs d’accusation à caractère sexuel sur deux personnes mineures, le 15 février dernier.

Stéphane Giguère a été reconnu coupable le 15 février dernier de cinq chefs d’accusation en lien avec des crimes de nature sexuelle. (photo Facebook)

Les gestes pour lesquelles a été reconnu coupable l’homme de Saint-Zotique se sont déroulés en 2014 et 2015, alors qu’il occupait la fonction d’entraîneur d’une équipe de balle-molle.

Pendant le procès, les deux victimes ont témoigné. Le récit détaillé des agressions et des messages textes, envoyés par Giguère à l’endroit des victimes ont été au cœur des témoignages.

Pour sa part, Stéphane Giguère a nié tous les faits qui lui étaient reprochés. Le Tribunal s’est donc retrouvé en présence de témoignages contradictoires. Toutefois, dans la lecture de son jugement, le juge Saint-Arnaud indique clairement que la version de Stéphane Giguère est invraisemblable.

Fait particulier, lors de son arrestation en octobre 2015, Stéphane Giguère a admis à plusieurs reprises aux policiers avoir envoyé des messages texte et des photos de son pénis aux deux victimes. Pendant son procès, il a affirmé qu’il avait avoué uniquement parce qu’il souhaitait que l’interrogatoire se termine puisqu’il était paniqué.

Le juge Bertrand Saint-Arnaud écoutera les suggestions de sentence proposées par la défense et la couronne en avril prochain.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!