André Thibeault a plaidé coupable le lundi 28 janvier au palais de justice de Valleyfield, de quatre chefs d’accusation en lien avec des gestes de nature sexuelle envers une personne mineure.

Les faits reprochés à l’homme de 69 ans se sont déroulés entre 1994 et 1997. À cette époque, sa victime, un adolescent, dont une interdiction de publication afin de protéger son identité a été prononcée par la juge Marie-Chantal Doucet, aurait été dans l’obligation de pratiquer des séances de fellation, de masturbation et d’être pris en photos.

André Thibeault a insisté sur le fait qu’il reconnaissait entièrement sa culpabilité. Il admet s’être livré à ses bas instincts à plusieurs reprises. « Il y a des choses que je ne me rappelle plus, mais je reconnais les faits », a dit l’accusé à la juge Doucet. Lorsque les parents de la victime ont découvert les abus, André Thibeault a écrit une lettre pour s’excuser de la situation.

André Thibeault a reconnu sa culpabilité le lundi 28 janvier. (Photo Facebook)

L’avocate de l’accusé, Me Martine Thibodeau et la procureure pour le Directeur des poursuites criminelles et pénales, Me Kim Émond, ont demandé au tribunal la confection d’un rapport présentenciel et une évaluation sexologique de l’accusé afin d’avoir un portrait détaillé de l’individu.

La cause revient devant la Cour le 22 avril.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!