Dossier de la coupe à blanc à Sainte-Marthe : les cas d’intimidation se multiplient | VIVA MÉDIA Skip to main content

Depuis que le dossier de la coupe à blanc à Sainte-Marthe a éclaté au grand jour, plusieurs Marthéens ont approché VIVA-MÉDIA, afin de partager leur expérience avec Pierre-Olivier Limoges.

Photothèque

Selon un citoyen qui désire garder l’anonymat, le climat est toxique dans la municipalité rurale depuis l’arrivée de M. Limoges. Il confie que normalement les gens de Sainte-Marthe vivent paisiblement et que ceux qui désirent s’y installer sont bien accueillis au sein de la communauté.

« Le nouveau propriétaire ne fait que provoquer et intimider les gens qui interagissent avec lui, lance le citoyen. Après, il fait un communiqué de presse et joue la victime. »

L’homme ajoute que de nombreux citoyens se font intimider par M. Limoges. Ce qui explique qu’ils ont trop peur pour sortir sur la place publique.

« C’est grave ce qui se passe, déclare-t-il. Les résidents vivent dans la peur de ce monsieur et il faut qu’il cesse ses actes d’intimidation. »

 

Les témoignages font boule de neige

Sur le groupe Facebook, Citoyen de Sainte-Marthe, plusieurs ont réagi à notre article dans lequel il est question d’intimidation envers Nancy De Bellefeuille.

Une résidente de Rivière-Beaudette, Élodie Séguin relate l’attitude cavalière de M. Limoges. Elle explique qu’il l’a menacée à plusieurs reprises.

« Pour l’instant, une plainte pour menace de mort a été déposée à la police et s’est rendue sur le bureau du procureur, mentionne Mme Séguin. Si jamais quelqu’un vit la même chose, c’est important de dénoncer! »

Cindy Kruller a également subi de l’intimidation.

« Au lieu de venir nous parler comme un bon voisin normal, sa première pensée a été d’essayer de nous envoyer un avocat, » souligne -t-elle.

 

Nancy De Bellefeuille, investigatrice du bal des dénonciations, résidente du chemin Saint-Guillaume, habite à quelques maisons de la propriété en question. Depuis le début des travaux de coupe, Mme De Bellefeuille est impliquée dans le groupe Facebook, Citoyen de Sainte-Marthe. Ayant fait des publications où elle dénonce la situation et essaie d’avoir des réponses, cette dernière explique que Pierre-Olivier Limoges l’a pris pour cible.

 

« Il a dit à mon mari qu’il allait nous racheter et qu’il allait nous mettre à la porte, indique-t-elle. Il a même commencé à klaxonner devant la maison le matin tôt, le jour et le soir tard. Ça a fait sursauter ma fille de 5 ans qui se demandait ce qui se passait. »

 

La dame souhaite que l’intimidation à son égard cesse. Elle ne veut pas de problème avec M. Limoges et ne comprend pas son attitude cavalière.

 

« Il dit que je fais de la diffamation, affirme Nancy De Bellefeuille. Je n’ai rien fait de tout cela et je ne comprends pas son acharnement. »

 

Marthéens, si vous vivez une situation semblable et que vous avez un témoignage, nous sommes votre voix. N’hésitez pas à nous contacter.

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!