Parmi les cadeaux qui ne semblent pas se démoder à Noël, offrir un animal de compagnie à un être cher revient continuellement. Bien que plusieurs personnes retiennent cette option, il semble que l’idée ne soit pas nécessairement la meilleure.

Bon nombre de parents, d’amis, de tantes et d’oncles seront tentés d’offrir un animal en cadeau aux enfants ou à un être cher. En 2016, l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec avait publié un avertissement à la population à l’égard d’un tel geste, car bon nombre de ces animaux sont abandonnés quelques mois plus tard, dans les refuges ou dans les différents établissements vétérinaires, dont la majorité sera euthanasiée, faute de trouver un nouveau foyer.

Michel Lacasse, éducateur canin et propriétaire d’Éducation canine à Quatre pattes situé à Notre-Dame-de-L’Île-Perrot, explique que même si la personne souhaite faire plaisir en offrant un animal, que les chiens et les chats ne sont pas des biens de consommation.

« Recevoir un animal de compagnie procure un immense bonheur, dit Michel Lacasse. Mais, cela comporte aussi de grandes responsabilités et il y a des frais associés à recevoir un chaton ou un chiot. »

Effectivement, recevoir un animal représente des frais. Selon un article publié par le magazine Protégez-Vous, en 2017, la première année à titre de propriétaire d’un chien se chiffre à 2822 $ et à 1558 $ pour un chat.

« Les gens ne veulent pas mal faire, indique M. Lacasse. Si ce sont les parents qui souhaitent faire plaisir à leur enfant, ils doivent prendre en considération que l’enfant ne paiera pas les frais et aussi, qu’après, un mois ou peut-être deux, que c’est eux qui auront à promener le chien, ramasser ses besoins et à s’en occuper. »

Adopter un animal est un engagement à long terme équivalant à la durée de vie de l’animal. La durée de vie du chat d’intérieur peut être de 15 à 20 ans et celle d’un chien oscille entre 8 à 15 ans, selon la race et la taille de l’animal.

Si le budget de la personne qui recevra l’animal est restreint, il est préférable d’opter pour un autre choix de cadeau. « Chaque année, les refuges reçoivent plusieurs animaux en janvier et février, souligne l’éducateur canin. La meilleure chose que je peux dire est de demander à la personne à qui l’on compte offrir un animal si cela l’intéresse. Parfois, des enfants souhaitent offrir un animal à un parent âgé qui vit seul. Mais, est-ce que cette personne a envie de sortir et d’aller marcher avec son chien tous les jours? Est-ce que cette personne a envie de s’occuper d’un animal sur une base quotidienne? Peu importe la race ou la taille, un animal, ce n’est pas un jouet. »

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire