Le 26 novembre dernier, le député de Beauharnois, Claude Reid, a utilisé la tribune des déclarations de députés pour y présenter le regroupement Sauvons le Centre Mère-enfant à Salaberry-de-Valleyfield.

Photo : Claude Reid

Claude Reid a d’abord salué les militants qui ont créé une mobilisation unique, grâce à leur travail et leur créativité, et ce, dans un contexte difficile, en pleine pandémie. D’ailleurs, la pétition initiée par le regroupement Sauvons le Centre Mère-Enfant à Salaberry-de-Valleyfield, a été déposée un peu plus tard en avant-midi, à l’Assemblée nationale du Québec. Rappelons que celle-ci est également supportée par une cinquantaine de résolutions d’appui provenant de municipalités et d’organismes de partout dans les circonscriptions de Beauharnois et Huntingdon.

 

Afin de respecter les mesures de santé publique mises en place pour les affaires courantes du Salon bleu, en plus du principe des bulles sanitaires des ministres et officiers, la lecture du libellé a été faite, au nom du député de Beauharnois, par le whip adjoint du gouvernement, M. Sylvain Lévesque.

 

« Je reconnais là, toutes les qualités des gens de chez nous. Comme député de Beauharnois, il est de mon devoir de porter la parole citoyenne au plus haut niveau de notre appareil gouvernemental. Je suis fier de le faire dans un climat de respect et d’échanges constructifs. Je suis en faveur du maintien des soins de proximité dans ma région. À tous les citoyens de chez nous, sachez que j’y travaille et que je continuerai d’y travailler avec tout mon cœur », a mentionné Monsieur Claude Reid.

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire