La députée fédérale de Salaberry-Suroît, Anne Minh-Thu Quach, était tout sourire samedi le 22 juin matin en présentant la nouvelle candidate qui représentera le NPD pour les élections d’octobre 2019. Députée depuis 2011, elle a décidé de céder sa place à Joan Gottman, professeur de yoga, qui s’implique activement pour les jeunes handicapés de la région.

Originaire de Montréal et maintenant résidante de Très-Saint-Rédempteur, elle est présidente de l’association Metta Terre, un organisme de bienfaisance canadienne pour la création d’espaces plaisant pour les personnes avec un handicap.

Cette dernière a aussi un passé entrepreneurial en ayant été propriétaire de plusieurs cafés artistiques. Elle a aussi occupé un emploi dans le milieu administratif, avant de se consacrer à temps plein à une passion qu’elle a découverte sur le tard; professeur de yoga.

Mme Gottman se dit impatiente de rencontrer les électeurs cet été pour connaître les enjeux qui les préoccupent.

« En ayant déjà parlé à quelques citoyens, j’ai senti qu’ils sont très concernés par les changements climatiques, ainsi que l’utilisation abusive des produits chimiques dans les terres agricoles. Nous voulons améliorer la vie pour le vrai monde à Ottawa et non pas pour les lobbys et les plus riches », a-t-elle expliqué à VIVA média après son investiture.

Elle dit adorer le travail de terrain dans le comté, pouvant ainsi admirer la richesse du paysage.

Anne Minh-Thu Quach quittera la tête haute

Ce n’est qu’un au revoir pour la députée qui a mené la formation politique à une première victoire dans le comté de Beauharnois-Salaberry, en 2011, avant de mener la formation politique vers une seconde élection dans le nouveau comté de Salaberry-Suroît.

Enceinte d’un deuxième enfant, Mme Minh-Thu Quach a indiqué qu’elle sera toujours active dans le comté. Elle aidera d’ailleurs son successeur vers une nouvelle victoire.

« Je vais continuer à m’impliquer, mais sous sur une autre forme, tout en retournant éventuellement à l’enseignement », a-t-elle indiqué devant les militants dans la salle. Avant de se lancer en politique, Anne Minh-Thu Quach était professeur de français et s’est aussi engagée dans les syndicats.

Elle dit quitter avec le sentiment du devoir accompli, tout en s’exprimant sur les points importants de son implication en politique.

« Il est important de laisser la place aux jeunes, de leur donner la parole et la possibilité de s’impliquer en politique. »

La députée de Salaberry-Suroît s’est aussi exprimé sur l’importance d’échanger sur les questions environnementales dans l’arène politique.

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!