Située à Sainte-Martine, la phase 2 du projet de la Halte de la Gare, a été dévoilée le 11 novembre dernier lors de l’inauguration officielle qui s’est déroulée en présence des partenaires.

Crédit photo : Ville de Sainte-Martine

La structure d’accueil, inaugurée en juin 2019, évoque l’ancienne gare de Sainte-Martine. Ainsi, l’architecture a été bonifiée avec un concept d’interprétation savamment développé et disposé au sol de manière à évoquer la configuration d’antan de l’embranchement des lignes ferroviaires vers Beauharnois. À cette installation s’intègre un imposant Jardin de gare, un concept d’aménagement plutôt méconnu de nos jours, mais combien important autrefois dans la construction de gares ferroviaires. Le jardin est entièrement composé de spécimens de plantes indigènes favorisant la biodiversité et la présence de pollinisateurs, ce qui renforce l’équilibre naturel de sites autrefois utilisés principalement à des fins industrielles.

 

Également, cette nouvelle halte contribue à l’essor d’une identité rassembleuse par la culture, l’attractivité d’un milieu de vie et promeut également le cyclotourisme via sa ramification aux réseaux cyclables de Vaudreuil-Soulanges et éventuellement de Roussillon. À ce dernier égard, la Halte de la Gare constitue assurément l’un des pôles d’accueil du Parc régional, particulièrement pour tout l’Est montérégien.

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire