Embellir le monde un sourire à la fois | VIVA MÉDIA Skip to main content

À Salaberry-de-Valleyfield, le Grinch ne désire pas gâcher le Noël des habitants. Au contraire! Il désire surprendre les enfants et mettre un peu de magie dans leur journée. En effet, en décembre 2021, ce dernier a surpris des milliers d’enfants campivallensiens en se baladant près de leur cour d’école. Le croque-mitaine au duvet vert récidivera cette année, au plus grand bonheur des petits et des grands.

L’histoire débute alors qu’une mère de famille déballe le costume du Grinch qu’elle vient de recevoir tout en discutant au téléphone avec sa mère. « Tu devrais le mettre et marcher près de l’école de ta fille », suggère la matriarche. Quelle belle idée! Moins d’une heure plus tard, la jeune femme, accompagnée de sa mère et de ses deux jeunes enfants, est en route vers l’école de son aînée. L’effet est immédiat : les enfants crient et se rassemblent près de la clôture en scandant le nom du croque-mitaine. Voilà comment est né le Grinch de Valleyfield.

De retour dans la voiture, la mère de famille enivrée par l’effet de bonheur qu’elle vient de créer, suggère de se rendre à une autre école afin de surprendre une autre fillette de la famille. La réaction des enfants est identique à celle des élèves visités précédemment. Ainsi, celle qui désire conserver l’anonymat, afin de laisser toute la place au personnage, visitera au cours du mois de décembre 2021 plusieurs écoles primaires.

Créatrice de sourires

C’est avec fébrilité que la jeune femme a décidé de récidiver cette année. Son souhait : visiter toutes les écoles primaires du territoire et inspirer les autres à créer des moments de bonheur. « Et si d’autres personnes achetaient un costume du Grinch et faisaient la même chose? Ça serait merveilleux qu’il y ait des Grinch ou tout autre personnage, un peu partout au Québec. Je souhaite inspirer les autres en démontrant qu’il est possible de créer des moments magiques même lorsque nous sommes très occupés. J’ai trois enfants, dont deux qui sont à la maison à temps plein. J’ai aussi des obligations professionnelles qui m’obligent à être à la maison en tout temps ou presque », souligne-t-elle.

Des cannes de Noël

Désirant bonifier l’expérience des enfants, celle qui personnifie le Grinch de Valleyfield désire déposer devant les cours d’école, des boîtes contenant des cannes de Noël pour tous les enfants. Au total, 13 écoles primaires sont inscrites à l’agenda. Afin de réunir la somme nécessaire à l’achat des 300 boîtes de cannes de Noël, elle sollicite la communauté via la page Facebook Le Grincheux de Valleyfield. Plusieurs ont répondu à l’appel en procédant à un virement bancaire ou se sont engagés à déposer des boîtes de cannes au Petit Marché Local, situé au 137, rue Victoria à Salaberry-de-Valleyfield. « Je trouve ça touchant de voir les gens s’impliquer. C’est un mouvement de communauté qui vise à faire plaisir aux enfants, c’est plein d’amour ».

La mère de famille mentionne qu’une éducatrice travaillant dans deux écoles a tenu à fournir les cannes de Noël pour les élèves des deux établissements. « Une adolescente m’a écrit pour me dire qu’elle irait porter des cannes au Petit Marché Local pour faire sourire des enfants, comme son frère a souri l’an dernier à la visite du Grinch. Cela m’a vraiment touché. J’ai également la chance d’avoir une alliée au Centre de services scolaire qui m’aide à coordonner la logistique des douze écoles primaires (l’école Gault ne fait pas partie du CSSVT) », confie la femme derrière le Grinch.

Propager de la joie demande souvent que du temps et de l’implication. Le bonheur est contagieux et créer des souvenirs est plus simple que l’on croit. Voilà le message du Grinch de Valleyfield.

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!