Cette semaine, les images et vidéos de homards vivants emballés dans du papier cellophane et vendus dans certaines épiceries ont été nombreuses sur les réseaux sociaux.

La SPCA de Montréal a qualifié cette pratique de cruelle.

Dans une publication sur sa page Facebook, la SPCA explique que les homards vivants que l’on trouve dans nos épiceries peuvent souffrir lorsqu’ils sont retirés de leur habitat naturel, transportés pendant de longues heures et empilés les uns sur les autres dans des bassins artificiels. D’ailleurs, des études démontrent que ce sont des animaux intelligents, de nature solitaire, qui ont des émotions complexes et qui ressentent de la douleur.

Si nous supportez mal de voir les homards, élastiques aux pinces, être incapables de se mouvoir dans les aquariums surpeuplés des épiceries, la SPCA de Montréal vous invite à le faire savoir poliment au gérant ou au propriétaire de votre épicerie ou encore aux entreprises qui détiennent les grandes chaînes d’épiceries au Québec.

« Petite lettre peut aller loin. Ne sous-estimez jamais la portée de votre voix! », conclut l’organisme voué à la protection des animaux.

VIVA média

VIVA média

Entreprise de presse et de communication

Laisser un commentaire