Désirant faire sa part pour la communauté, la ressource Les ateliers Cré-Actions du Suroît propose des masques de protection.

Ateliers Cré-Actions du Suroît a été victime d’un incendie criminel le 30 décembre dernier. Le local que la ressource occupait a été complètement ravagé par les flammes. Mais, l’équipe a refusé de baisser les bras. Les dons se sont accumulés et il a été possible de continuer la mission. Celle d’offrir une réponse adaptée aux besoins des jeunes femmes de 14-24 ans qui ont des défis particuliers. À travers leur participation, sous le prétexte de la couture, elles tissent des liens et se créent un filet de sécurité. Cré-Actions est devenu un point de repère, un lieu sain et sécuritaire pour elles.

Désirant redonner à la communauté, l’équipe de Cré-Actions du Suroît a décidé de concevoir des masques de protection. « L’idée est venue en regardant les nouvelles, explique Annick Sauvé, coordonnatrice de la ressource. C’est notre façon de redonner à la communauté. Nous avons calculé le prix du matériel, la main-d’œuvre et la livraison. Nous vendons les masques à bas prix. »

Les masques de protection se détaillent au prix de 8 $ l’unité et ils sont en quantité limitée. « Nous sommes capables de concevoir 150 masques par semaine, précise Mme Sauvé. Nous avons une couturière à temps plein et une autre à temps partiel sur le projet. Les masques se vendent très rapidement. Nous fournissons aussi certains services essentiels. »

Les intéressés doivent acheter les masques sur la boutique en ligne de l’organisme.

Steve Sauvé

Steve Sauvé

Journaliste

Laisser un commentaire