En conférence de presse, le maire et la coordonnatrice à la vie communautaire de la Ville ainsi que la directrice générale de l’organisme Pour un réseau actif dans nos quartiers (PRAQ) dévoilaient l’approche Voisins solidaires, une démarche encadrant différents projets tels que la Fête des voisins et un tout nouveau budget participatif. Avoir sur son territoire de plus en plus de voisins solidaires : c’est ce à quoi la Ville de Salaberry-de-Valleyfield aspire.

En promouvant cette philosophie, la Ville souhaite favoriser les liens sociaux, contribuer au bien-être des citoyens, en plus de développer l’entraide dans les quartiers et d’augmenter la participation sociale. « En présentant une approche comme Voisins solidaires, nous créons un contexte propice à encourager des initiatives qui contribuent à développer davantage de bienveillance dans les différents quartiers de la Ville », a expliqué le maire, monsieur Miguel Lemieux.

 

Voisins solidaires est né en France et a été implanté au Québec par le Réseau québécois des Villes et Villages en santé, maintenant soutenu par le Carrefour action municipale et famille. La Ville de Salaberry-de-Valleyfield, en partenariat avec le PRAQ, propose une approche locale, avec une nouvelle identité visuelle, travaillée par l’équipe des communications.

 

Être un voisin solidaire relève de simples actions. De petites attentions peuvent faire toute une différence : un prêt d’outil, un gardiennage ponctuel, une commission occasionnelle. Les façons d’être un voisin solidaire sont donc nombreuses. Durant la prochaine année, la Ville diffusera sur ses médias sociaux des capsules vidéo inspirantes témoignant des histoires de « bon voisinage ». La première vidéo présente un groupe de citoyens entretenant avec grand soin une patinoire de quartier. Ces derniers sont devenus amis de fil en aiguille et s’entraident maintenant les uns envers les autres.

 

Cette démarche s’inscrit dans la politique en développement social de la Ville, adoptée en mai dernier. La deuxième orientation de cette politique est d’ailleurs de développer l’approche de quartier en favorisant une proximité entre les citoyens. Un des objectifs découlant de cette orientation est d’améliorer le sentiment d’appartenance, la cohésion sociale et la participation citoyenne.

 

Un premier budget participatif à Salaberry-de-Valleyfield

Les campivallensiens auront l’opportunité de s’imaginer un projet pouvant agrémenter le secteur du centre-ville, soit le quartier Robert-Cauchon. En effet, un budget pouvant aller jusqu’à 5 000 $ sera accordé à un ou des projets soumis à la Ville, par la population, entre le 2 mars et le 1er mai 2020. Ceux-ci seront analysés par un comité au cours du mois de mai. Cinq projets seront par la suite soumis au vote du public en juin. Les critères d’admissibilités, les règlements, ainsi que le formulaire se trouvent sur le site Web de la Ville au www.ville.valleyfield.qc.ca/voisins-solidaires ou au Service récréatif et communautaire situé au 479, rue Hébert.

 

Le PRAQ agit à titre de partenaire dans l’implantation de l’approche Voisins solidaires et collabore à l’évaluation des projets du budget participatif. L’organisme soutient les citoyens dans leur propre démarche et appuie la Ville dans la mise en branle des différentes actions municipales.

Source : Communiqué de presse Ville de Salaberry-de-Valleyfield

Mélanie Calvé

Mélanie Calvé

Journaliste

Laisser un commentaire

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE INFOLETTRE

MERCI POUR VOTRE
ABONNEMENT!