L’aréna de Pincourt enfin possible?

L’aréna de Pincourt, une possibilité selon le maire Yvan Cardinal.

Le dossier de l’aréna longtemps convoité est enlevé de sur la glace. La Commission scolaire des Trois-Lacs cède une partie du terrain de l’École Secondaire du Chêne-Bleu pour sa réalisation.

Une résolution votée par la Commission scolaire des Trois-Lacs cède une partie du terrain du Chêne-Bleu où se situe actuellement le jardin vert (jardin communautaire) qui, pour sa part, sera relocalisé. 

Cette résolution a été votée avec la condition que le projet soit bel et bien réalisé. Il s’agirait d’un projet de l’ordre d’environ 12 à 17 millions de dollars. Ce nouveau complexe posséderait deux glaces et permettrait ainsi aux jeunes de la région de ne pas avoir à se déplacer à l’extérieur de l’île Perrot pour les matchs de hockey et les différentes compétitions.

Des étapes importantes

Pour l’instant, seules les études de sol ont été réalisées. Ces dernières révèlent qu’il n’y a aucun obstacle quant à la réalisation de ce projet. Il faut cependant continuer l’étude du dossier qui en est aux étapes préliminaires. Parmi ces étapes préliminaires, la ville se penche actuellement sur l’analyse du plan d’affaires pour vérifier la rentabilité d’un tel espace. Cette étape vise à valider s’il était mieux d’opter pour un projet privé ou municipal.

Le premier projet fantôme devait être, quant à lui, un amphithéâtre avec plus de mille places. Un projet de trop grande envergure pour la zone confirment plusieurs élus. Rappelons que ce premier aréna devait être réalisé par un OSBL qui a, par la suite, déclaré faillite. Pour ce projet irréalisé, la ville a dû payer 3,2 millions de dollars de pénalité et suite à de nombreuses démarches se faire acquisitrice du lieu.

Une demande des citoyens

M. Yvan Cardinal, maire de Pincourt, rejoint par téléphone, se dit content de cette éventualité pour l’île Perrot « le premier bâtiment n’aurait jamais pu être rentable et une deuxième glace n’y serait pas possible. De fait, nous avons un réel défi pour le démantèlement et la récupération du bâtiment abandonné. Si des gens veulent des poutres de bois, qui sont en excellente condition, n’hésitez pas à communiquer avec la ville, dit-il en riant et en ajoutant, sérieusement! »

Quant à la nécessité d’un tel endroit, il ajoute « La demande et le besoin sont là! Pensons au Chêne-Bleu qui avec ses programmes sportifs en aurait besoin. Il y aussi les Hockeyeurs obligés d’aller jouer à l’extérieur, les différentes compétitions qui pourraient y avoir lieu, mais aussi à tous les citoyens qui lors d’un sondage avaient exprimer le désir d’avoir un Aréna et une piscine à Pincourt. » Il ne s’agit donc pas d’une confirmation de la réalisation du projet, mais la ville s’engage à donner une réponse aux citoyens d’ici 2019.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *