Moisson Sud-Ouest: Distribution de denrées avant et après

Richard Lefebvre, Alastair Cunningham et Judith Garant du Café de la débrouille travaillent avec Moisson Sud-Ouest pour distribuer les denrées à Rigaud. Photo Caroline Bonin

 

Si pour le moment, Rigaud est la seule ville à profiter de l’aide alimentaire de Moisson Sud-Ouest, l’organisme reste disponible pour les autres municipalités touchées et rappelle qu’il sera là tant que les citoyens auront des besoins.  

Depuis le début des inondations, Moisson Sud-Ouest a donné 900 kilos de denrées périssables et non périssables en deux livraisons. La distribution est assurée à Rigaud par l’organisme local le Café de la débrouille. Étant donné la générosité de nombreux restaurateurs et entreprises, leur aide est peut-être moins sollicitée dans la région, en ce moment. Par contre, la directrice générale, Julie Bergevin tient à préciser que Moisson Sud-Ouest est là pendant, mais sera encore là après, quand l’eau  va se retirer.

« Ce qu’il faut comprendre c’est qu’on sera là aussi après. On sait par l’expérience des banques alimentaires, qui ont vécu le verglas et la tragédie à Lac-Mégantic, que cela peut durer des mois et des mois. De là l’importance d’être là encore avec eux », explique Julie Bergevin.

Si souvent les gens ont l’impression que Moisson Sud-Ouest c’est pour les démunis, Julie Bergevin précise que son organisme a également comme mission de soutenir la population lors de catastrophes. La générosité des gens est sollicitée pour venir en aide aux sinistrés des dix villes de la région. Il est possible de faire un don en ligne sur le site Internet www.moissonsudouest.org. De plus, la banque alimentaire prépare des réserves pour le moment où la demande massive des citoyens arrivera.

« Ils risquent de ne plus avoir rien dans leur garde-manger et dans leur frigo. On invite la population à donner des denrées pour le après. Il faut que ce soit des denrées non périssables. Tout ce qui est de base, comme la farine, le sel, le poivre sont nécessaires. Les produits pour les enfants, comme des couches, du lait maternisé, on s’en fait demander beaucoup. Les collations pour les enfants qui vont à l’école sont aussi en grande demande et l’on n’en a pas en grosse quantité. Les boîtes de conserve on en donne souvent, mais au-delà de ça il y a les produits d’hygiène et les produits ménagers qui sont très appréciés », détaille Julie Bergevin.

Les denrées peuvent être apportées directement chez Moisson Sud-Ouest située au 50, rue Webb à Salaberry-De-Valleyfield. La directrice générale rappelle aux gens de ne pas apporter des denrées périmées, car cela n’est pas aidant pour eux. Pour plus de renseignements ou pour donner son nom pour devenir bénévole, on peut contacter la banque alimentaire au 450 377-7696.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *