Créer avec son cœur, son âme… et son cerveau

Tina Struthers et Monica Brinkman
Tina Struthers et Monica Brinkman

Utiliser l’art pour stimuler les discussions et servir la communauté; voilà une source d’inspiration commune pour les citoyennes de Vaudreuil-Dorion Monica Brinkman et Tina Struthers. Une vision de l’art tout indiquée pour le projet torontois Brain Project.

Monica Brinkman, mosaïste, et Tina Struthers, artiste textile et visuelle, participent ensemble à de nombreux projets de médiation culturelle chapeautés par la Ville de Vaudreuil-Dorion. Au fil des années, elles ont stimulé le sens créatif de centaines de citoyens, en animant des ateliers variés.

Elles sont entre autres impliquées étroitement dans la direction artistique du Défilé Mozaïk; un événement qui représente en tout point leur enthousiasme pour les projets mobilisateurs et collectifs.

Pour le duo, l’art et la création possèdent un fort caractère rassembleur, et un vaste potentiel de mobilisation de la communauté et de réalisation de soi. « Tina et moi aimons communiquer par l’art. Notre démarche laisse une grande place à tout ce qui est communautaire; c’est très important pour nous », laisse savoir Monica Brinkman.

Un concours sur mesure

Alors qu’elle naviguait sur le web à la recherche d’un concours artistique qui pourrait mettre en valeur cette vision communautaire de l’art, Tina a fait la découverte du Baycrest Brain Project de Toronto.

Les 100 artistes ont reçu le même cerveau à décorer. Crédit Brain Project
Les 100 artistes ont reçu le même cerveau à décorer. Crédit Brain Project

Ce concours artistique a été lancé à l’automne 2015 par l’Institut Baycrest de Toronto; un établissement de recherche et de soins sur l’Alzheimer et la démence. L’objectif du projet est de faire appel à 100 artistes de divers horizons, qui doivent décorer à leur manière et dans le médium de leur choix, un grand cerveau sur pied. Les œuvres seront exposées dans des boitiers de verre parsemés dans la ville de Toronto, dans le but de sensibiliser les citoyens aux impacts de l’Alzheimer et de la démence. À la fin de l’été, les œuvres seront vendues aux enchères pour amasser des fonds pour la recherche.

« Quand j’ai vu ce concours, j’ai tout de suite eu un coup de cœur pour sa mission. J’en ai immédiatement parlé à Monica, car je savais qu’elle aurait la même réaction que moi devant cette superbe opportunité », se rappelle Tina Struthers.

Ainsi, les deux artistes ont soumis leur dossier individuellement, élaborant déjà la démarche artistique derrière leur création. Le jury a été séduit par les deux dossiers, et les deux concepts ont été retenus. Le duo était ravi de vivre cette expérience unique ensemble.

De grands noms

L’œuvre réalisé par Kim Kardashian et sa fille.
L’œuvre réalisé par Kim Kardashian et sa fille.

Une centaine d’artistes prendront part au Baycrest Brain Project; des artistes de tous les horizons et de divers pays. Des sculpteurs, des peintres, des photographes et même un artiste spécialisé en création Lego participeront à l’événement.

Dans le but de stimuler la visibilité du projet et de favoriser un maximum de levée de fonds, les organisateurs du concours ont sollicité de grands noms pour la création d’une œuvre cerveau. Ainsi, le célèbre artiste Mr. Brainwash, la célèbre star de la téléréalité Kim Kardashian et Matthew Bellamy, chanteur du groupe Muse, figurent au même panel d’artiste que les deux représentantes de Vaudreuil-Dorion.

« C’est vraiment inspirant pour nous de savoir qu’une centaine d’autres artistes, dans leur atelier, décore le même cerveau que nous, pour la même cause », se réjouit Monica Brinkman.

L’œuvre de Tina Struthers

Tina Struthers, detail-back, Brain Project 2016L’œuvre de Tina Struthers s’intitule « Rêver en pleine couleur ». Elle est principalement constituée de corde, de textile, de fil et de billes de bois.

Pour réaliser les sillons qui rappellent l’anatomie réel du cerveau, l’artiste a recouvert une corde de textile africain, qu’elle a ensuite cousu à la main, par section.

« Pour moi, l’art textile touche tout le monde, car on s’habille tous les jours. Avec les vêtements, on exprime notre individualité. Mais avec l’Alzheimer, on perd un peu de cette individualité », expose l’artiste.

Tina souhaite dédier son œuvre aux chercheurs, aux médecins et aux proches aidants qui assurent les soins quotidiens des personnes aux prises avec l’Alzheimer ou la démence.

L’œuvre de Monica Brinkman

DSC_0355Pour sa part, Monica Brinkman présentera une œuvre intitulée Shattered. Elle a opté pour une mosaïque de miroirs, un matériau qu’elle affectionne tout particulièrement. « Le miroir donne toujours du mouvement aux œuvres; qui semblent toujours en changement », évoque-t-elle.

L’artiste a donc réalisé un design aux lignes arrondies, coupant à la main chacun des petits morceaux de verre pour les positionner correctement. Elle y a également ajouté de petites billes, des boutons et des menus objets pour faire référence à ses proches qui ont connu la maladie.

« J’ai voulu que les gens qui regardent l’œuvre y voient leur visage, et réalisent qu’il est possible, un jour, de ne plus reconnaître son propre reflet dans le miroir », dit-elle.

De passage à Toronto

Crédit Brain Project
Crédit Brain Project

En visitant le www.brainproject.ca, il est possible de géolocaliser chacune des œuvres, dans la ville de Toronto. Chacun des cerveaux sera exposé dans un boîtier de verre, accompagné d’une description de la démarche artistique de l’artiste.

Une recherche sur Instagram ou Twitter avec les mots-clic #noblankbrain, #brainprojectto ou #thebrainproject permet également un bel aperçu des œuvres crées dans le cadre de ce vaste projet artistique et caritatif.

Reste à savoir si, à la fin de l’été, les œuvres des deux artistes de Vaudreuil-Dorion trouveront preneur à un prix supérieur à celle de la reine des réseaux sociaux Kim Kardashian!

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *