Depuis plus de 16 ans, la Ferme Coopérative Tourne-Sol cultive et vend des produits issus de l’agriculture biologique. Frédéric Thériault, un des membres fondateurs, brosse un portrait de l’entreprise agricole et des services que la ferme offre à la population.

Crédit photo : Mathis Denis

S’étendant sur plus de 7 hectares, la ferme produit des légumes et des fines herbes en tout genre. M. Thériault mentionne que l’entreprise commence sa production à partir du mois de mars à l’aide de serres qui sont installées sur les terres.

« On fait pousser nos semis en ce moment dans une de nos serres, explique l’agriculteur. De cette façon, les plants sont déjà de bonne grandeur lorsqu’ils sont mis en terre. Nous gagnons du temps avec nos serres et pouvons récolter de la laitue aussitôt qu’en début mai. »

Tout le processus à la ferme Tourne-Sol est certifié biologique. C’est une grande source de fierté pour Frédéric Thériault. Celui-ci explique que ses compatriotes et lui ne voyaient pas d’autre façon de cultiver la terre.

« En sortant de l’université, nous étions déjà enclins à faire du bio, lance-t-il. Nous avions déjà une bonne base sur cette méthode de cultivation et nous ne pouvions pas passer à côté d’une opportunité de faire notre part pour l’environnement. »

 

Le service de panier de légumes

La Ferme Coopérative Tourne-Sol se spécialise dans la vente aux particuliers de produits agricoles. En effet, les membres de la coopérative travaillent sans relâche afin de nourrir plus de 740 familles de la région avec un service de paniers de légumes. M. Thériault indique que les paniers sont remplis de légumes frais qui sont cultivés directement à la ferme.

Les familles qui s’inscrivent paient 32 $ par panier chaque semaine et en reçoivent un de la fin mai à la fin octobre.

« Nous en donnons toujours un peu plus aux clients, affirme-t-il. Nous mettons quelques légumes supplémentaires dans chaque panier afin qu’il soit encore meilleur marché. Le panier est estimé à 37 ou 38 dollars quand il est plein. »

Dans un souci de réduire leur empreinte carbone, le camion de livraison de la Ferme Coopérative Tourne-Sol sera complètement électrifié d’ici la fin de l’année.

« Le camion ne parcourt qu’une petite distance, alors nous trouvons que l’idée d’un véhicule électrique a du sens », précise l’agriculteur.

 

L’avantage de la coop

Étant une coopérative, les sept membres de celle-ci sont avantagés par rapport à des agriculteurs qui ont une base d’entreprise plus traditionnelle. M. Thériault remarque que la charge de travail est moindre quand une ferme a plusieurs membres. Les tâches se font plus rapidement et par un grand nombre de personnes. Il mentionne aussi que l’entreprise peut croître de manière plus rapide avec le nombre élevé d’employés.

« En plus de ces avantages, les tâches sont divisées entre nous et selon notre compétence à chacun, mentionne Frédéric Thériault. Pour ma part je m’occupe de la vente et de l’administration. La qualité de vie est aussi plus agréable vu que nous pouvons nous absenter pour des vacances sans mettre en péril nos récoltes ou l’entreprise. »

Laisser un commentaire