Quelques mythes sur les pitbulls

bullpitsLe pitbull a beaucoup fait parler de lui au cours des derniers mois à la suite d’incidents dans lesquels il a été impliqué. Comme vous le savez, de nombreux mythes entourent ce chien. Énumérons les principaux!

Le pitbull est une race de chien.

Il faut savoir que le pitbull n’est pas une race de chien reconnue au Canada. Il s’agit plutôt d’un type de chien qui regroupe plusieurs races et/ou croisements entre des races comme le staffordshire bull-terrier, le bouledogue américain et le bull-terrier. Il fait partie de la famille des molossoïdes.

Le pitbull est un chien dangereux.

Le pitbull n’est pas plus dangereux que les autres chiens. Il faut éviter de généraliser et d’apposer ce genre d’étiquettes. Un pitbull avec une bonne génétique, bien socialisé et entraîné avec des méthodes basées sur le renforcement positif a tout pour être un excellent chien de famille à condition de répondre à ses besoins quotidiens.

Le pitbull a une mâchoire qui barre ou qui bloque.

On entend souvent dire que la mâchoire du pitbull se barre lorsqu’il mord. Rassurez-vous, il s’agit d’une croyance répandue qui est fausse. La mâchoire du pitbull est effectivement dotée de puissants muscles, mais elle n’a aucun mécanisme de verrouillage. Cela n’existe pas chez aucune race de chien.

Le pitbull est le chien qui mord le plus fort.

Au risque d’en surprendre plusieurs, le pitbull n’est pas le chien qui a la plus grande force de morsure. C’est du moins ce que nous apprend une étude du docteur Brady Barr de National Geographic. Ce dernier a comparé la force de la pression de la morsure entre un rottweiler, un berger allemand et un pitbull. Les résultats ont démontré que ce dernier avait moins de puissance dans la mâchoire que les deux autres races de chiens.

Le pitbull a besoin d’un entraînement différent.

Bien que ce soit un chien costaud, le pitbull n’a pas besoin d’un entraînement différent des autres chiens. On lui enseigne donc les commandements de base et les bonnes manières avec des méthodes basées sur le renforcement positif. En plus d’être efficaces, ces dernières vous permettent de développer une belle complicité avec votre animal. Les méthodes axées sur la punition et la force sont à proscrire.

Comme vous pouvez le constater, le pitbull est un chien comme les autres. Les municipalités qui les interdisent devraient modifier leur règlement et opter pour une loi sur les chiens mordeurs ou dangereux sans égard à la race.

Michel Lacasse, éducateur canin

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Directrice de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *