Danser pour le cancer du sein

Samedi soir, 180 personnes ont dansé au cours d’un zumbathon au profit du cancer du sein. © Daniel Cuillerier
Samedi soir, 180 personnes ont dansé au cours d’un zumbathon au profit du cancer du sein.
© Daniel Cuillerier

Zumbathon au Chêne-Bleu

Samedi soir, l’école secondaire du Chêne-Bleu s’est animée au son des rythmes latins. Le zumbathon tenu pour la cause du cancer du sein a permis d’amasser 3045 $.

Pour la troisième édition de l’activité, l’organisatrice et instructrice de Zumba Jiana Saad a offert l’entrée à tous les enfants et adolescents. « Mon but était de sensibiliser les jeunes à l’activité physique et à la conscience sociale », explique-t-elle.

Elle a fait appel aux centres de jeunesse de la région afin d’inviter les jeunes à passer un bon moment parmi la population. L’activité a accueilli près de 180 personnes. D’ailleurs, Jiana Saad voit le nombre de participants croître d’année en année, le zumbathon du Chêne-Bleu devenant de plus en plus connu.

« Pourquoi cette cause? En fait, j’aime beaucoup le rose! lance à la blague Jiana Saad. Je trouve que les seins d’une femme sont précieux. Je suis toujours attristée de voir qu’une femme peut perdre ses seins. Comme je n’aimerais pas perdre les miens, j’amasse de fonds qui permettront d’aider à la recherche et de payer les médicaments, les mammographies, la rééducation et plus encore. »

Pour l’occasion, huit instructeurs de Zumba de divers endroits, notamment de Vaudreuil-Dorion mais aussi de Mascouche, Sherbrooke, Pointe-aux-Trembles et Pointe-Claire, s’étaient portés volontaires pour la cause.

Par ailleurs, Jiana Saad remercie le directeur de l’école secondaire du Chêne-Bleu, Patrick Maisonneuve, qui a prêté ses locaux et l’équipement de musique nécessaire à l’activité et sans lequel cette soirée n’aurait pu être possible. Les commerçants de la région ont également contribué à la cause en offrant des services et des articles qui ont été distribués parmi les participants en prix de présence.

Pour Jiana Saad, ce zumbathon est mission accomplie. L’année prochaine, elle espère amasser 4000 $. Cette fois, elle envisage d’offrir l’entrée aux hommes. « C’est à leur tour maintenant de s’impliquer et de voir que la Zumba n’est pas une activité strictement féminine! » conclut-elle.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *